Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le seigneur de Blanquefort

Le nom du seigneur de Blanquefort est celui qui revient le plus souvent dans l'histoire locale au Moyen-âge. Son pouvoir est immense. Il a le droit de haute justice sur tout le territoire qui s'étend depuis la paroisse d'Avensan jusqu'au bassin d'Arcachon. Ces paroisses comprenaient : la seigneurie d'Arès, Le Temple, la seigneurie d'Audenge, Saint-Médard-en-Jalles, Le Taillan, partie de Mérignac avec partie de la seigneurie de Veyrines, Avensan avec la seigneurie de Citran, Soussans, Margaux, Cantenac avec la seigneurie d'Issan et la maison noble d'Angludet, la seigneurie d'Arsac, Labarde avec la maison noble de Giscours, Parempuyre avec la seigneurie de la Mothe-Caupène et la maison noble de Vallier, Ludon avec la seigneurie d'Agassac et les maisons nobles du Vergier, de Peyre et de Lamothe, Macau et Ludon dehors avec la seigneurie de Cantemerle.

Cette dernière juridiction demande quelques explications. La cure de Macau était à la collation de l'abbé de Sainte-Croix, et celui-ci était curé primitif de la paroisse et seigneur haut-justicier du bourg et de la palu de Macau. Le reste de la paroisse, ainsi que Ludon, dépendait de la châtellenie de Blanquefort, avec les seigneurs de Cantemerle et d'Agassac. Plus tard, ces deux seigneurs acquirent le droit de haute justice sur leurs juridictions respectives, et celle de Cantemerle fut appelée « Macau et Ludon dehors », pour la différencier de celles de Macau et de Ludon proprement dites.

Paul Duchesne, La chronique de Ludon en Médoc, Rousseau frères, Bordeaux, 1960, p.19.

Pour lire la description du bâti de la forteresse du seigneur de Blanquefort, cliquez ICI.

joomla template