Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Création de la municipalité en 1790.

1790. Le 21 février 1790, les habitants de la paroisse de Ludon s'assemblèrent dans l'église en exécution du décret de l'Assemblée nationale, sanctionné par lettres patentes du roi, du mois de décembre précédent, à l'effet de procéder à la formation de la municipalité de la dite paroisse. D'après le recensement général de la population, il fut reconnu que cette dernière consistait en 1 014 personnes de tous âges et de tous sexes, d'où il suit que la dite municipalité devait être composée d'un maire, cinq conseillers municipaux, un procureur-syndic et douze notables. Le nombre des électeurs ou citoyens actifs était de 176, mais 99 seulement se rendirent à l'assemblée, ce qui n'indique pas un bien grand empressement de la part du corps électoral ludonais. Le sieur Audigey fut élu secrétaire et M. Saubolle fut élu maire et installé dans la dite place. Puis, attendu l'heure tarde, l'assemblée se prorogea au dimanche suivant. Les dimanches suivants, les élections se poursuivirent. Les cinq officiers municipaux élus furent : Jean Eyrin, Jean Maimat, Gabriel Chef de La Ville, Pierre Dévignes jeune, Guillaume Pontet jeune.

Et les douze notables : Antoine Bucheron, Georges Seguin, Pierre Long, Jacques Long, Pierre Guiraud, Guillaume Pontet, Jean Marcombe, Barthelemy Bias, Jean Mériguet, Arnaud Pontet, Jacques Eyquem, Raymond Martin.

Enfin, M. Audigey fut élu procureur-syndic de la commune.

Paul Duchesne, La chronique de Ludon en Médoc, Rousseau frères, Bordeaux, 1960, p.142.

joomla template