Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le Monument aux Morts.

Ce monument est situé dans le cimetière d’Eysines et honore les morts de la guerre de 1870.

Ce monument a été érigé à la veille de la Première Guerre mondiale, une délibération du conseil municipal du 7 août 1910 en fait foi. Il a été inauguré le 4 septembre 1910.

Dédié aux enfants d’Eysines « morts pour la Patrie » dans la guerre franco-prussienne de 1870 (la mention « mort pour la France » n’existait pas encore), il porte les noms de Durgeon, Lafeychine, Videau et Lafon qui sont morts pendant cette guerre.

D’autres noms sont portés à la suite, ils semblent gravés dans l’ordre des décès, tous survenus après 1871.

Relevé des inscriptions :

 

 

 

1870 - 1871

 

BAUDON ARNAUD

BAUDROUS LAURENT

LEBEL ANDRE

Durgeon Jean Chéri

LAFEYCHINE JOACHIM

VIDEAU BERNARD

LAFON FRANÇOIS

ANTOUNE ULYSSE

DARRIET THEODORE

BERT CAMILLE

FOURCET PIERRE

GIRAUDEAU MAURIN

GATINEAU JEAN

LAGORCE LOUIS

BARON ALBERT LOUIS

CANOUVILLE ADOLPHE

SEURIN PAUL

LAGUEYTE

 

AUX ENFANTS

 

D’EYSINES

 

MORTS

 

POUR LA PATRIE

MONUMENT   ERIGE   ..

PAR SOUSCRIPTION PUBLIQUE

SUR L’INITIATIVE

DE LA 1388° SECTION DES VETERANS

DES ARMEES DE TERRE ET DE MER …

1870 - 1871.

AIME MIQUEAU PRESIDENT…

INAUGURE ET REMIS A LA MUNICIPALITE

ALADIN MIQUEAU MAIRE..

LE 4 SEPTEMBRE 1910

 

 

R. MINVIELLE ARCHTE

 

 

Notes sur quelques victimes.

Quelques actes de décès ont été transmis à Eysines mais n’ont pas été transcrits dans les registres de décès ni en mentions marginales sur les actes de naissance, ces pratiques n’étaient pas encore obligatoires.

Durgeon Jean Chéri. Pas trouvé de Jean Chéri Durgeon à Eysines. Arnaud Durgeon et Marguerite Saint Blancard ont eu plusieurs fils dont : Jean né le 26.8.1840 et Mathieu né le 28.12.1837. Pour chacun d’eux, le registre de recensement militaire (en 1857 et 1860) porte la mention « frère mort au service ». S’il s’agit de Jean Chéri, il est forcément plus âgé qu’eux et est donc décédé avant la guerre de 1870.

Lafeychine Jean. Né vers 1830 en Gironde, époux de Jeanne Bertrand. La Forêt. Sur le recensement militaire de 1880, Jean Lafeychine, né le 12.3.1860 à Eysines avec mention : « Père mort au service 1871 ».

Videau Bernard. Né le 22.10.1850 à Eysines (Lescombes), fils de Jean et de Marie Fleuret.

Lafond François. Né vers 1847 à Eysines, soldat au 81ème de ligne, mort de pneumonie à l’ambulance sous baraques de Feste-Franz (près de Koblenz, Prusse) le 15.5.1871. Acte de naissance non trouvé à Eysines.

Darriet Théodore. Né le 27.9.1859 à Caudéran, fils de Jean et de Denise Martin. Tonnelier. 1m, 63. N° 6 sur le recensement de la classe 1879.

Fourcet Pierre. Né le 27.11.1860 à Bruges, fils de Pierre et de Louise Eyquem. Mort le 29.4.1883 à l’Hôpital mixte d’Avignon. En service au 1er Régiment d’Artillerie. Recensement de la classe 1893 : Pierre Fourcet, né le 21.9.1873 à Eysines, fils de Pierre et de Louise Eyquem. Frère mort sous les drapeaux

Gatineau Jean. Né le 13.11.1868 à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Rey, mort le 18.11.1891 à l’Hôpital d’Oued Gilma (Tunisie). L’avis de décès de Jean Gatineau, 96° RI, 2° Bon, 3° Cie, est établi le 18.12.1891, par Hôpital Militaire de Villemanzy (Villemanzy est le nom de l’intendant général de la Grande Armée). N° 7 sur le recensement de la classe 1888.

Baron Albert. Soldat au 11ème Rima, matricule 10441, né le 3.4.1876 à Carcassonne, fils de Jean (domicilié à Châlon sur Saône) et de Pétronille Meyres (acte de décès). Recensé n°19 classe 1904 (?) à Eysines ; était alors engagé pour 4 ans au 111ème régiment de Ligne. Tonnelier. Mort de dysenterie aigüe le 27.10.1898 à Saïgon. Le drapeau du 111ème de ligne porte : « 1844-1885 : Extrême-Orient ».

Canouville Adolphe. Antoine Canouville (né vers 1825) et Anne Merleteau avaient en 1861 au Vigean : Jean 12 ans né vers 1839, Jean 10 ans né vers 1841. Aucun des deux n’est né à Eysines.

Seurin Paul. Né le 26.2.1863 à Eysines Lescombes, fils de Marthe Seurin.

Lagueyte. Sur le recensement de la classe 1904 à Eysines, il y a Jean Lagueyte, né le 23.10.1884 à Eysines, fils de Pierre et de Marie Chinchon. Le Vigean.

Baudon Arnaud. Né le 12.8.1889 à Eysines, fils de Jeanne Baudon, Caporal au 49° régiment d’infanterie, 2° bataillon (en garnison à Bayonne), matricule, mort le 20.3.1912 à l’hôpital militaire de Bayonne.

Baudrous Laurent. Soldat de 2° classe au 2° régiment de Zouaves, 2° bataillon, 6° compagnie, n° matricule au corps 6942, né le 6.8.1890 à Eysines, fils de Jacques Baudrous et de Catherine Descombes, décédé le 1°.10.1912 à l’hôpital d’évacuation d’Oujda (Maroc). Le 2ème Zouaves est le régiment d’Oran. À partir de 1907, il est stationné à Oujda (Maroc).

Lebel André. Selon André Campet, son neveu, il serait mort au Maroc. Recensement de la classe 1910 : Joseph Lebel né le 20.2.1890 à Eysines, fils d’Henri et de Marie Céline Potier.

Michel Baron.

 

 

joomla template