Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Des métiers d’hier.

Le rémouleur.

Il venait une fois par mois, traversant tous les villages de la région. Il s’installait place de l’église et nous lui apportions couteaux et ciseaux à aiguiser. Il réparait aussi des faïences avec des agrafes et étamait les couverts.

Peaux de lapin.

J’entends encore dans mes oreilles la voix de celui qui parcourant la campagne achetait les peaux de lapins… « peaux de lapins, peaux… peaux de lapins, peaux… », chantait-il… Je me souviens, nous l’entendions de loin, nous courrions prévenir nos parents qui apportaient les peaux de nos lapins morts en civet, maintenant séchées, bourrées de paille, prêtes à être vendues.

Le charbonnier.

Il menait son cheval et sa charrette, chargée de sacs de jute plein de boulets de charbon et de bois pour les cuisinières et les poêles et recouvert sur la tête et les épaules, pour se protéger de la poussière noire, d’un sac de jute décousu qui lui faisait un capuchon. Je me souviens que malgré ses précautions, les fines rides de son visage, autour de son sourire étaient soulignées de noir. Je me souviens du tonnelier, du charron, du sabotier, du maréchal ferrant, des chevaux attachés qui attendaient en frappant leurs sabots sur le sol et de l’odeur de la corne brûlée. « Il s’appelait Jean Dedieu ».

Le petit Blanquefortais illustré, supplément d'actualité de l'exposition : La mémoire de Blanquefort. 1ère année, n°1, octobre 1994.

Pour découvrir les traces d’un métier oublié et totalement disparu : l'évarronneur, cliquez ICI

ou l'élevage des sangsues, cliquez ICI.


joomla template