Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Jalle.

Une jalle est le nom commun gascon, pour désigner un cours d'eau.

« Le mot générique qui semble propre à la région pour désigner un cours d’eau d’une certaine importance est « jalle » sur lequel se sont formés de nombreux lieux-dits dès 1298 (« devert la Jale »), « entre deux Jalles » (1688), « la Jalle de Plassan » (1542) ou « la Jalle de Saulesse » (1542). Le nom déformé a vraisemblablement formé « Geles », dans le « Bois de Geles ». Le mot « jalle » peut venir du pré-indo-européen « cale, care »

Anne Cavignac, Les noms de lieux du canton de Blanquefort, 1968, 3 tomes. (longue explication des transformations du mot jalle p. 105-120).

Jalles : on appelle jalles les ruisseaux et canaux de drainage du Médoc. Le mot proviendrait selon certains érudits d’une antique racine, non attestée, cala (= eau). D’autres la font dériver du celte jale (= ruisseau). Dans cette région humide, de nombreux ruisseaux serpentent entre les champs.

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

Plusieurs rivières médoquines porte le nom de jalle.

La Jalle de Tiquetorte est un affluent de la Gironde.

La Jalle de Blanquefort, appelée aussi Jalle noire, est une rivière du sud du Médoc. Elle prend sa source à Saint-Jean-d'Illac, irrigue Martignas-sur-Jalle et Saint-Médard-en-Jalles pour alimenter les marais de Bruges avant de se jeter dans la Garonne au nord-ouest de Bordeaux.

Principaux affluents : Jalle de Martignas : 10,4 km

Villes traversées par la jalle de Blanquefort sont : Saint-Jean-d'Illac, Martignas-sur-Jalle, Le Taillan-Médoc, Saint-Médard-en-Jalles, Le Haillan, Eysines, Blanquefort, Bruges, Bordeaux. »

Texte extrait de Wikipédia.org.

joomla template