Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les conseils municipaux de 1834 à 1871.

En 1834, le Conseil était composé de : MM. Dariste, maire ; Tartas, adjoint ; Laloubeyre, Mondon, Cauvet, Miquau, Clossmann, Moustié, Moreaux, Dupuy, Ferry, Dourcy, Courrégeologes, Dabié. Les plus fort imposés de la commune étaient MM. Duval, Mortal, Montheuil, de Matha, Pelletrau, Desgranges-Tauzin et Barada.

En 1843, huit nouveaux conseillers municipaux furent élus : Amédée Tastet, Couet, Jérôme Chauvin, Jean Mondon, Aviragnet, Jacques Delas, Doumeret et Moustié.

M. Dariste fut nommé maire et M. Courrégeoles adjoint.

Le 5 mars 1848, « le maire et les membres du Conseil déclarent à l'unanimité qu'il y a lieu de faire à l'instant acte d'adhésion au gouvernement provisoire de la République Française, de donner à ce gouvernement l'appui patriotique, sincère et dévoué qui lui est nécessaire pour conserver la France, la Liberté, l'ordre public, l'union et la grandeur de la Patrie.

L'Assemblée a ensuite adhéré unanimement à la proclamation que le maire va adresser à la population et à la garde nationale et lui vote des remerciements pour la conduite qu'il a tenue envers la population pour lui avoir conservé le maintien du bon ordre, le respect de la propriété et son dévouement à la République Française. »

II n'en demeure pas moins que les 646 électeurs de Blanquefort désignèrent un nouveau Conseil municipal composé de : MM. Delisse, Bosmorin, Desgranges-Tauzin, Béchade, Ferry, Lafon fils, Courrégeoles fils, A. Delas, Leneuf, Malineau, Filatreau, Monier, Doumeret père, Martinon, G. Mondon et de Pichon, dont les deux premiers nommés furent respectivement élus maire et adjoint.

Voici le Second Empire.

Toujours prompts aux serments, les conseillers blanquefortais en prêtèrent un autre à Napoléon III le 27 février 1853. Et le Conseil demeure le même que celui qui a été élu l'année précédente et qui possède à sa tête M. Courrégeoles fils.

En 1855, M. Delisse fut nommé maire.

Les municipalités successives de MM. Delisse, de Saint-Quentin (1862), Amédé Tastet (1868) entreprirent des travaux importants.

La guerre [de 1870] terminée, un nouveau Conseil municipal fut élu : MM. Tastet, maire ; Tartas, Nonier, adjoints ; de Portal, de Pichon, de Saint-Quentin, Cavalié, Desgranges-Tauzin, Vignolle, Moreau, Piganeau, Bertaud, Dourcy, Corbineau, Roland, Delisse, Lacaze, Avril, Vert, Laguens, membres.

Guy Dabadie, Blanquefort et sa région à travers les siècles, Imprimerie Samie, Bordeaux, 1952, p. 126-140.

 

joomla template