Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Découvertes archéologiques pour les périodes de la Préhistoire.

Voici des extraits d’une thèse universitaire portant sur les rivages de l’estuaire de la Gironde et qui concernent Blanquefort :

I- Néolithique.

Nom du site : Peybois.

Désignation : outils lithiques.

Conditions de la découverte : lors de travaux agricoles dans un champ, en surface, vers 1963.

Présentation sommaire : mise au jour en deux points différents de la même parcelle de deux haches en silex de couleur « sable ». L'une est polie, en assez bon état de conservation, et ne fait pas moins de 200 mm de long. L'autre est taillée, apprêtée pour le polissage. Ces objets semblent isolés.

Datation : Néolithique.

Lieu de conservation : Collection particulière à Blanquefort.

II- Âge du Bronze.

Nom du site : château de Blanquefort.

Désignation : Habitat.

Conditions de la découverte : au cours des chantiers de fouilles dans le château de Blanquefort, à 2 m de profondeur, au contact du substrat rocheux, en 1968 et 1970. Nombreuses visites sur place.

Présentation sommaire : ensemble de tessons de céramique découvert dans les niveaux les plus profonds. Selon les archéologues, ce mobilier ne serait pas en place et appartiendrait à un remblai. Mais la forte proportion de céramique protohistorique dans des niveaux aussi profonds, laisse envisager une occupation de l'âge du Bronze sur ce site, peut-être un habitat, bouleversée (?) lors de la construction du château. Si aucune forme n'a été reconstituée, quelques décors caractéristiques de l'âge du Bronze sont conservés : pastillage, cordons simples ou pincés, etc. Voici ce qu'en dit D. Frugier : « poterie épaisse (5 à 10 mm) au grain épais, de couleur gris brun et dont l'argile, passée à faible cuisson, semble modelée à la main [...] et la décoration est faite de bandes horizontales rapportées ou pincées dans l'épaisseur de l'argile ».

Datation : Bronze moyen.

Lieu de conservation : musée de Blanquefort.

III- Âge du fer.

Nom du site : château de Blanquefort.

Désignation : Habitat (?).

Conditions de la découverte : au cours des chantiers de fouilles dans le château de Blanquefort, à 2 m de profondeur, au contact du substrat rocheux, en 1968 et 1970. Nombreuses visites sur place.

Présentation sommaire : parmi les tessons globalement classés dans la catégorie des « céramiques protohistoriques », quelques fragments semblent appartenir à l'âge du Fer. L'un d'eux « a été identifié comme étant caractéristique de la Tène » mais n'a pas été décrit. Si une occupation de l'âge du Bronze ne fait pas de doute, celle de l'âge du fer est plus discrète. Sa définition, restée confuse, mériterait d'être précisée.

Datation : âge du Fer (La Tène ?).

Lieu de conservation : musée de Blanquefort.


Texte extrait de la thèse universitaire de Doctorat, « Les rivages de l'estuaire de la Gironde du Néolithique au Moyen Âge », Didier Coquillas, Université Bordeaux III, 2001, tome II-1, pages 123-128.

joomla template