Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les animaux dans la commune, avant la Seconde Guerre mondiale.

La commune de Blanquefort a été très longtemps rurale avec de nombreuses exploitations agricoles. Grâce aux nombreuses tentatives de contrôle et de recensement  dans les années 40  y compris sur les animaux, on peut reconstituer une image assez fidèle de la réalité agricole, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Une enquête faite au printemps 1942 fut réalisée par la municipalité sur l’ordre des autorités d’occupation, où il fallait décompter « le nombre d’animaux ayant passé la nuit du 30 avril au 1er mai dans leur exploitation ou établissement.» Cette enquête nous aide à reconstituer la réalité agricole dans les années 1940 et à présenter une image assez fidèle de l’activité agricole.

Le besoin de connaître l’état du cheptel (espèce chevaline, bovine, porcine…) par les autorités allemandes d’occupation a exigé la tenue de registres de recensement dans lesquels nous avons relevé 126 propriétaires d’animaux.

En voici le résultat :

Espèce chevaline.Chevaux : 173, dont 34 âgés de moins de 3 ans et 139 34 âgés de plus de 3 ans.

Espèce mulassière. Mules et mulets : 9.

Espèce asine. Ânes : 5.

Espèce bovine. 1 098 bovins, dont 29 taureaux, 10 bœufs, 581 vaches de toutes catégories, 300 d’un an et au-dessus, 178 de moins d’un an.

Espèce ovine : 251 ovins, dont 4 béliers, 128 brebis de plus d’un an, 86 moutons de moins d’un an et 33 agneaux et agnelles de moins d’un an.

Espèce caprine. 4 chèvres adultes et jeunes.

Espèce porcine. 105 porcs, dont 1 truie pleine et 6 autres, 14 animaux à l’engrais de plus de 6 mois et 84 porcs jeunes de moins de 6 mois.

On peut à partir de là en dresser une répartition par ferme :

Chevaux : 88 propriétaires en possèdent.

Sur ce nombre, 51 propriétaires ont 1 cheval ;  14 propriétaires en ont 2 ;  9 propriétaires en ont 3 ; 3 propriétaires en ont 4 ;  3 propriétaires en ont 5 ;  3 propriétaires en ont 6 ;  2 propriétaires en ont 7 ;  1 propriétaire en a 8.

Ânes et mulets : 5 personnes possèdent 1 âne ;  8 propriétaires possèdent 9 mulets, 7 en ont 1 , 1 personne en a 2.

Vaches : 72 propriétaires en possèdent. Les troupeaux varient de 1 à 50 bêtes.

On trouve 12 troupeaux de 1 à 5 vaches - dont 6 personnes qui n’ont qu’une vache- ; 15 troupeaux de 6 à 10 bêtes ;  9 troupeaux de 11 à 15 ;  6 troupeaux de 16 à 20 ;  5 troupeaux de 21 à 25 ; 5  troupeaux de 26 à 30 ;  2 troupeaux de 31 à 35 ; 3 troupeaux de 36 à 40 ; 3 troupeaux de 41 à 45 ;  3 troupeaux de 46 à 50 vaches.

Moutons : 27 propriétaires en possèdent. 10 en ont 1, 8 en ont 2, 2 en ont 3 et 2 aussi en ont 2. Ensuite, on trouve 1 troupeau de 8, 1 de 10, 1 de 15, 1 de 65 et 1 de 113. 4 personnes ont 1 chèvre.

Cochons : 76 familles en possèdent, la plupart 1 ;  18 familles en ont 2 ;  6 familles  en ont 3.

Certaines fiches sont particulièrement détaillées et personnalisées : ainsi un carton du ravitaillement général de la Gironde, au nom de M. Pauly, indique que M. Tchernikoff, propriétaire au Déhez à Blanquefort, possède au 1 août 1941 16 vaches laitières et 12 génisses.

Dans cette série de fiches parfois monotone et lassante, on rencontre quelques moments de poésie, en particulier les noms des chevaux : dans un registre de recensement des animaux sans date, qui commence à Auclerc et se termine à Dubourdieu Pierre - 22 noms seulement, on peut lire les caractéristiques des chevaux, en particulier le nom et la couleur, l’année de naissance et la taille.

Relevons leur nom : Brune, Pompon, Suzon, Fauvette, Margot (2 fois), Tocsine, Bijou, Coquette (4 fois), Lisette, Mignonne (3 fois), Mascotte, Bergère, Marquis, Poulette…

Dans une autre liste de propriétaires de chevaux prêtés par l’armée, on rencontre d'autres noms : Titamou, Fripon, Gateau, Trompette, Fringant, Malandrin, Mendole, Camerata, Griffon, Casquette, Capito, Aristée, Eros, Attaquant, Palplanche, Staline, Apaisée, Rave, Pensée, Lustre, Caïd, Prisme, Clairette, Cochinchine, Petit, Angine, Digne, Rouan, Coquette, Coquille, Emeraude…

Dans une autre liste de chevaux à présenter - pour une réquisition ?-, on trouve le total de 197 chevaux à Blanquefort en mai 1943, appartenant à 125 propriétaires ; plusieurs personnes ont 2, 3 ou 4 chevaux. Figurent aussi les adresses, la couleur des chevaux et  la surface des exploitations.  A rapprocher de la liste de 1942, qui indiquait 173 chevaux…

Sur une autre liste datée du 1 février 1943, on remarque les mentions manuscrites suivantes : les chevaux à présenter le 23 février 1944 place des Quinconces à Bordeaux sont ceux de 3 à 16 ans, c'est-à-dire nés en 1941 et avant jusqu’en 1928 (circulaire du 16.2.1944).

- Chevaux retenus le 23.2.1944 à Bordeaux : Mme veuve Gautier ;  M. Triat ;  M. Richard ; M. Rouillard ;  M. Labeyrie Paul ; École d’agriculture.

- Chevaux retenus le 11 juillet 1944 : Feydieu Léopold n°57 avec attelage, Castagnet Arnaud n°22 avec attelage ;  veuve Dubos Florimond n°199 sans attelage ; Vert Grattequina n°138 avec attelage.

Dans une autre liste de propriétaires de chevaux prêtés par l’armée, datée du 22 novembre 1940, on trouve 38 noms pour 40 chevaux et 4 mules.

Ces chiffres sont à rapprocher des artisans qui travaillent dans ce secteur : forgeron, maréchal-ferrant, charron, bourrelier,…

Pour en connaître la liste, cliquez ICI.

Texte rédigé par Henri Bret à partir des archives municipales de Blanquefort.

joomla template