Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

La période du Directoire.

Le Directoire est la forme de gouvernement utilisée par la Première République française, du 26 octobre 1795 (4 brumaire an IV) au 9 novembre 1799 (18 brumaire an VIII). Il tire son nom des cinq directeurs détenteurs du pouvoir exécutif. Mis en place suite à la convention thermidorienne par des républicains modérés, le régime, d'inspiration bourgeoise est marqué par le rétablissement du suffrage censitaire qui sert à élire les deux chambres législatives, le Conseil des Cinq-Cents et le Conseil des Anciens. Le régime est également marqué par un renouvellement annuel du tiers du corps législatif et d'un directeur.

Extrait du site de Wikipédia.

Le Directoire ne s'est maintenu que grâce à l'armée. Le coup d'État du 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799) met fin à la Révolution française. La souveraineté du peuple est loin d'exister. Elle ne s'exerce que lors des plébiscites. Celui de 1802 sur l'attribution à Bonaparte du Consulat à vie, en date du 4 prairial an X (24 mai 1802) a laissé une trace aux Archives municipales : « Reçu une circulaire du Préfet, contenant les instructions pour procéder aux moyens d'obtenir les vœux des citoyens sur la question de savoir si Bonaparte sera oui ou non Consul à vie. Les dispositions relatives à cet objet ont été prises sur-le-champ, un registre a été servi à la mairie et l'autre déposé dans les mains de Thévenard, notaire public dans cette commune, et les citoyens se sont rendus librement et de bon gré pour émettre leur vœu. » Signé Leclerq. Sous le Consulat (1799-1804) et l'Empire (1804-1814), l'administration intérieure et les finances sont réformées et centralisées. La Banque de France est créée en 1800. Une nouvelle monnaie, le franc-or ou franc-germinal apparaît le 7 germinal an XI (28 mars 1803). Il restera stable jusqu'en 1914. Voient aussi le jour pendant cette période : les cours d'appel, les tribunaux de cassation, les codes pénaux (1802) et civil (1804), les lycées (1802), les chambres et le code du commerce... L’université est réformée et la religion catholique rétablie (Concordat de Pie VII). Le cadastre est créé. Si des relevés ou arpentages ont été établis dès le XVIème siècle dans certaines provinces de France, c'est en application de la loi du 15 septembre 1807 et entre 1808 et 1850 qu'ils furent exécutés sur l'ensemble du territoire. C'est le cadastre dit « ancien cadastre ».

Texte extrait de : Saint-Médard-en-Jalles au fil du temps. Ville de Saint-Médard-en-Jalles, 1999, 180 pages. Repères historiques par René Daix et Lucien Vergez, p. 19-20.

joomla template