Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les maires sous la IIème République et le Second Empire.

Qui fut maire durant cette période dans notre commune de Saint-Médard-en-Jalles ?

Frédéric Thévenard (1806-1882) est nommé par arrêté préfectoral du baron Haussmann en date du 11 décembre 1851 et installé maire le 14 décembre 1851. Le 22 juillet 1852, il se trouve à nouveau confirmé par le préfet (une loi du 7 juillet 1852 stipule que le maire et les adjoints peuvent être choisis en dehors du conseil municipal).

Élu le 22 septembre 1852, il est installé maire le 26 septembre. Réélu le 5 août 1855, selon la loi du 5 mai de la même année, il est nommé par le préfet au nom de l'empereur à qui il prête serment de fidélité.

Il sera réélu en 1860 et en 1865 ; il restera maire jusqu'en juin 1866, date à laquelle il démissionne pour raison de santé.

La loi du 5 mai 1855 a fixé le nombre de conseillers municipaux et parmi eux le nombre d'adjoints, en fonction de la population des communes.

Ainsi, en 1860, Saint-Médard-en-Jalles a 2 174 habitants. La commune est gérée par un conseil municipal de 16 membres, y compris le maire et un adjoint.

En 1866, avec 2 531 habitants, le conseil municipal est composé de 21 membres, dont le maire et deux adjoints.

Jérôme Justin Delmestre (1795-1870) fut maire de 1836 à 1848. Nommé à nouveau maire par le préfet de la Gironde de Bouville, le 23 juillet 1866, il est installé le 29 juillet. Il restera jusqu'à fin avril 1870, date de son décès.

Fabien Maizonnobe (1817- ?), ancien premier adjoint de Thévenard et de Delmestre, est nommé maire temporaire puis confirmé, après les élections d'août 1870, jusqu'au 11 novembre 1870.

Toussaint Balestic est mis en place par le préfet Larrieu en novembre 1870 ; il démissionnera en janvier 1871.

Texte extrait de : Saint-Médard-en-Jalles au fil du temps. Ville de Saint-Médard-en-Jalles, 1999, 180 pages. Repères historiques par René Daix et Lucien Vergez, p. 25-26.

joomla template