Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Démographie de 1740 à 1789 à Saint Médard-en-jalles.

En l'absence de toute autre documentation, voici le relevé des baptêmes, mariages et décès des principales années de la deuxième moitié du XVIIIème siècle, à partir de 1740 qui paraissant avoir été une année normale peut servir de terme de comparaison :

Baptêmes :

1740 : 50 - 1760 : 33 - 1770 : 45 - 1771 : 43 - 1775 : 48 - 1780 : 39 - 1783 : 45 - 1789 : 49

Mariages :

1740 : 18 - 1760 : 18 - 1770 : 6 - 1771 :  5 - 1775 : 6 - 1780 : 9 - 1783 : 15 - 1789 : 6

Décès :

1740 : 28 - 1760 : 44 - 1770 : 42 - 1771 : 65 - 1775 : 31 - 1780 : 25 - 1783 : 34 - 1789 : 39

Dans les années 1760, 1770, 1771, la mortalité infantile est considérable : aussi la plupart des décès sont-ils des décès d'enfants. On ne possède aucun renseignement sur la cause de cette mortalité si élevée.

À noter que le nombre des baptêmes atteint le point le plus bas en 1760 pour remonter ensuite peu à peu jusqu'à revenir au chiffre de 1740 en 1775 mais surtout à partir de 1783. L'inverse s'est produit pour les décès dont le maximum a été atteint en 1771 (la famine de 1770 explique ces chiffres) ainsi que ceux des mariages tombés si bas en 1771.

Aucune statistique n'étant dressée à cette époque, on ne connaît pas exactement le chiffre de la population. L'instruction officielle de l'Intendant de 1770 prescrit que la manière d'évaluer la population par les naissances est de les multiplier par 25 dans les campagnes. Ce procédé donne pour Saint-Médard et pour 1770 : 45 x 25 = 1 125 habitants. Beaurein cite un dénombrement d'après lequel il y avait en 1770 à Corbiac 126 feux et 147 dans le reste de la paroisse.

Toujours d'après cet auteur, on compte quatre à quatre et demi habitants par feu, ce qui donne un total de 504 + 588 = 1 092 habitants ou 567 + 661 = 1 228 habitants, suivant que l'on emploie l'un ou l'autre de ces facteurs. Enfin, le curé Resplaudy, qui n'a pas l'air bien fixé sur ce point, fait mention de 1 300 à 1 400 habitants. Il semble que les chiffres de 1 100 à 1 200 soient les plus rapprochés de la réalité.

Dans le courant de l'année 1772, le cardinal de Rohan, archevêque de Bordeaux, envoya un questionnaire aux curés de chaque paroisse. Voici les réponses qu'y fait le curé de Saint-Médard : à l'assemblée foraine des curés de l'archiprêtré près de Moulis, tenue le 2 mars, le sieur Théodore Resplaudy, curé de Saint-Médard, dit des pauvres, a été appelé comme vicaire forain de cette congrégation. Le curé de Saint-Médard est Jean Théodore Resplaudy, le vicaire actuel est Antoine Linars. Étendue de la paroisse : environ 13 lieues de circonférence, l'église est à deux lieues de Bordeaux.

Villages : il y a 10 différents villages, deux hameaux et une quinzaine de maisons isolées. La paroisse est surchargée de mendiants : il y en a 70, en outre beaucoup de journaliers qu'il faut entretenir car ils sont malades (ce que nous appelons maintenant assistance publique était alors à la charge exclusive du clergé). Nombre de paroissiens : de 1 300 à 1 400 parmi lesquels il y a environ 800 communiants. Chapelles : il y a trois chapelles dans l’étendue de la paroisse.

Notes du docteur Arnaud Alcide Castaing sur la paroisse de Saint-Médard-en-Jalles sous l’Ancien Régime et sur la commune de la Révolution au XXème siècle, dossier familial, 1946, 270 pages, p.45.

joomla template