Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les blanchisseurs de Magudas.

Magudas s'est beaucoup transformé tout au long du siècle. En 1900, une cinquantaine de familles (environ deux cent cinquante personnes) l’habitaient ; la plupart d'entre elles exerçaient le métier de blanchisseurs. Les lavoirs en bois étaient construits le long des deux ruisseaux qui traversent le hameau venant des landes de Mérignac. Tous les lundis, les charrettes bâchées qui ressemblaient aux chars du Far-West partaient livrer le linge propre à la bourgeoisie bordelaise ou aux hôtels et ramenaient le linge sale entassé dans des sacs. Magudas était vraiment le village des blanchisseurs. Comme le blanchissage donnait beaucoup de travail mais rapportait peu, il fallait, dans chaque maison, un complément de revenus.

blanchisseuse

C'était le plus souvent le chef de famille qui avait un second emploi : soit il travaillait au « moulin », il était « poudrayre », soit il exerçait une activité agricole ou sylvicole et parfois les deux. Les ouvriers de la poudrerie aidaient avant et après leur activité aux travaux du blanchissage. Quant aux autres, après avoir consacré le lundi et le mardi au lavage du linge, ils travaillaient le reste de la semaine dans les champs, ils élevaient deux ou trois vaches laitières, entretenaient et exploitaient la forêt toute proche…

L’arrivée des fibres synthétiques et des machines à laver a sonné le glas des blanchisseurs. Les jeunes n'ont pas repris le métier de leurs aînés et, peu à peu, les « ruisseaux » (lavoirs) sont devenus silencieux. Une exception cependant : Roland Lurine a créé une blanchisserie industrielle « Jall'Matic » au village. Elle emploie maintenant environ trente-huit personnes qui lavent et repassent, surtout du linge de location. C'est la seule entreprise du quartier.

Saint-Médard-en-Jalles au fil du temps. Ville de Saint-Médard-en-Jalles, 1999, 180 pages. Magudas, par Renée Monchany, p.157-161.

Pour redécouvrir le métier de blanchisseuse, cliquez ICI.

joomla template