Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le château de Bussaguet.

Cette belle propriété se situe au sud de la commune, en bordure d'un bras de la jalle, appelé « Jalle de Buceguette », près du lieu-dit Cantinolle. Le nom de Bussaguet serait un diminutif de Bussac. Le chevalier Guillaume de Bussac possédait en 1242 un moulin : « le molendini de Bussaguet ». Il avait, à l'époque des différends avec les moines de l'abbaye Sainte-Croix de Bordeaux au sujet de la dîme dont il était redevable.

Au XVIème siècle, Bussaguet est la seigneurie la plus importante de la paroisse Saint Hilaire du Taillan et appartient à Raymond Eyquem. Oncle de l'humaniste Michel de Montaigne, il est propriétaire terrien et conseiller au Parlement de Bordeaux comme tous les membres de cette famille célèbre et influente de la région bordelaise. La seigneurie de Bussaguet s'étendait sur les communes du Taillan à Parempuyre en passant par Eysines, Saint-Médard-en-Jalles et Blanquefort. Plus tard, la famille de Cursol en devient propriétaire. À cette époque, est annexée au château une grande maison de réception, construite sur les plans de l'architecte Victor Louis : c'est l'actuel Bussaguet.

L'ancien château sera partiellement démoli en 1935. Seules en subsistent actuellement les écuries et la chapelle désaffectées, dont un vitrail orne l'église Saint-Hilaire du Taillan. En 1812, le domaine appartient à un ancien commissaire général de la police, Pierre Pierre qui décède à Bordeaux en 1822. Sans descendance, la succession revient à sa mère Marie-Thérèse Falgue, habitant Marseille, veuve du Sieur Antoine Pierre. Le domaine passe ensuite, en l823, aux mains de Jean-Baptiste Petit-Delfau, négociant en vins. En 1840, la propriété produit 80 à 100 tonneaux de vin rouge et 15 à 20 tonneaux de vin blanc. Après bien des péripéties, sa petite fille Catherine Petit Delfau, veuve de Joseph Lapène, en devient propriétaire en 1842.

Deux moulins, le Moulinat et Bussaguet, dépendent toujours du domaine en 1844. Se trouvant dans le périmètre dit « des sources », ils sont achetés par la ville de Bordeaux lors de la construction de l'aqueduc alimentant Bordeaux en eau potable. Ferdinand Lapène, le fils de Catherine, est maire du Taillan de 1871 à l878. Mme Lapène décède en 1902. Le domaine devient alors la propriété de Madame Élise Beer, de Paris. M. Maurice Kloz, aïeul des propriétaires actuels, la lui achète en 1909.

Franck et Monique Kloz, Le Taillan-Médoc, hier, aujourd’hui, Point Info du Taillan, 2 000, p.141.

joomla template