Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le domaine de Pichebouc.

Ce domaine, également appelé « domaine du grand enclos » est situé sur l'avenue de la Dame Blanche, conduisant à Blanquefort. La propriété a été achetée, en 1851, aux enchères au tribunal de Bordeaux, par un notaire, aux dépens de M. Domec, résidant à Bordeaux. Il y avait déjà à cet endroit une petite habitation, je ne sais s'il s'agit de la maison qui est située derrière la mienne, sa toiture très pentue me laisse à penser que c'est celle-là, ou il s'agit peut-être de l'échoppe qu'a longtemps habitée Mme veuve Eyquem et qui est maintenant engloutie dans le garage Peugeot. Il existe trois autres maisons de ce style : celle que l'on nomme « la vieille maison » au Taillan, celle située dans la cour de la mairie, actuelle école de musique, et une autre à Eysines, avenue du Médoc.

Ce notaire, maître Pierre Verrière Choizy, né à Mios en 1805 et mort à Bordeaux en 1867, demeurait au n°55, fossé de l'Intendance ; il a fait bâtir la demeure actuelle aussitôt l'achat de la propriété, et a fait planter en vignes l'ensemble des parcelles, soit 7 à 8 hectares. Je retrouve sa trace en 1862, il est alors maire du Taillan, et a des démêlés avec un de ses voisins, au sujet de droit de passage et de limite de propriété. Ses voisins alors sont M. Bernard, sur la route de Soulac, et M. de Bryas, sur la route de Blanquefort, auquel succède son gendre M. de Borelli. À sa mort, en 1867, son neveu, héritier principal et exécuteur testamentaire, M. Jules Ducasse, devient propriétaire du domaine. Plus tard, ce sera son fils Roger, musicien réputé, qui le possédera. J'ignore le nom de l'architecte qui a construit la maison. Par la suite, elle a été entretenue par les artisans du village.

Anne-Marie Réglade, Le Taillan-Médoc, hier, aujourd’hui, Point Info du Taillan, 2 000, p.144.

joomla template