Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

La famille de Feytaud.

Les TaiIIanais n'ont assurément pas oublié cette aimable famille, discrète et dévouée qui s'était parfaitement intégrée à notre commune rurale. Ils se souviennent certainement de la longue silhouette aux cheveux blancs de Jean de Feytaud. Aimable et souriant, il avait un mot gentil pour chacun. Son fils Jacques vécut avec son épouse au Taillan jusqu'à l'âge de la retraite. Par la suite, ils quittèrent la commune pour se retirer à Podensac, où ils demeurent.

Jean de Feytaud.

Né le 10 février 1881 à Terrasson (Dordogne), docteur en médecine en 1906 et docteur ès sciences en 1912, assistant de zoologie à la faculté des Sciences, il fut nommé maître de conférences en 1926, puis professeur en 1929, titulaire en 1932 de la chaire de zoologie et physiologie animale. Membre du conseil de l'Université en 1938, doyen en 1943, il fut admis à la retraite en 1949. Il fut également directeur de la station entomologique de Bordeaux dès 1911 et directeur du centre de recherches phytopathologiques du Sud-ouest en 1933. On doit à Jean de Feytaud de nombreuses publications scientifiques concernant surtout les insectes nuisibles. Il fut d'ailleurs officiellement chargé des recherches nécessitées par l'invasion du doryphore en Europe.

Parmi ses œuvres, citons « Eudérnis et Cochylis » (1909), « Contribution à l'étude du termite lucifuge » (1912), « La cité des termites » (1921), « Le doryphore, chrysomèle nuisible à la pomme de terre » (1922), « Les vers du raisin » (1924), « Les coléoptères du pin maritime » (1950), « L'Histoire véridique du termite de Saintonge » (1959), « Les puces dans le folklore et la littérature » (1969), etc. Membre de l'Académie d'Agriculture de France, membre honoraire de l'Académie Chilienne des sciences naturelles, président honoraire de la Société de zoologie agricole, Jean de Feytaud fut lauréat de l'Institut : prix Thore (1914) et prix Frémont (1936), et reçut en 1928 le prix Maynot de la Ligue nationale de lutte contre les ennemis des cultures. Élu en 1936, membre de l'Académie nationale des sciences, belles-lettres et arts de Bordeaux, il en fut le président en 1951 et le secrétaire général à partir de 1953. Chevalier de la Légion d'honneur, officier des Palmes académiques, officier du Mérite agricole, croix du Combattant. Il a épousé en 1905 Jeanne Cordelier. Jean de Feytaud est décédé le 22 juin 1973.

Jacques de Feytaud.

Né le 7 février 1914 à Terrasson (Dordogne), il est le fils de Jean de Feytaud, doyen de la faculté des Sciences de Bordeaux et secrétaire perpétuel de l'Académie nationale de Bordeaux. Professeur au Lycée Montesquieu où il enseignait la littérature française, le latin et le grec, actuellement en retraite, il est l'auteur de nombreux recueils de poèmes : « Chant d'Exil », « Protée », « Chant des Sirènes », d'études littéraires sur Montaigne, et d'un ouvrage de généalogie : « Les de Brégeas ». Collaborateur de plusieurs ouvrages et revues, rédacteur du « Courrier Iter », il est membre fondateur de « Bible et Terre-Sainte » et a participé à la mise au point de la Bible du cardinal Liénart. Président régional de la Société des amis de Montaigne, vice-président national, il est membre correspondant de l'Académie nationale des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux. Conseiller général de la Fondation Terre-Nègre. Officier de réserve, lieutenant au 53ème Régiment de tirailleurs sénégalais, il fut fait prisonnier pendant la guerre, Croix-de-Guerre 1939-45, officier des Palmes académiques, chevalier de l'ordre du Combattant de l'Europe, chevalier du Saint-Sépulcre. Marié à Simone de Laroderie, ils ont cinq enfants : Charles, Marie-Amélie, Hélène, Jeanne et Anne.

Andrée Raymond. Biographies extraites du livre de Patrick Epron, Ces bordelais qui font Bordeaux et sa région, Le Taillan-Médoc, hier, aujourd’hui, Point Info du Taillan, 2 000, p.165.

joomla template