Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Au Taillan, dimanche !... en l'honneur de l’abbé Bergey.

Dimanche prochain, 16 juin, va se dérouler la fête de la terre et des paysans au Taillan. Jamais par ici, nous n'aurons vu ça. Des bergers landais perchés sur leurs échasses, une peau de mouton sur le dos, amèneront une foule de gens venus de partout dans leurs costumes de soie et de satin, chamarrés de mille couleurs ! Le cortège s'en ira vers 9 heures poser les plus belles fleurs au pied du « poilu », qui est mort pour nous ! C'est ici que l'on commencera à voir ce qu'est le Cercle orphéonique de Bordeaux, qui doit aussi chanter pendant la messe, dans le petit bois donné par M. Cruse en l'honneur de nos personnes âgées. Et l'après-midi, quelle fête, mes amis dans ce bois !

L'Orphéon de Bordeaux, l'orchestre symphonique, les Bleuets de Blanquefort, qui joueront « l'âne ensorcelé », M. Pasquier, qui fera le solo de « notre Médoc », le fameux Bordes, ce sacré Béarnais qui nous fait tordre de rire avec son « chevrier et son sifflet » ! Et puis les Parempuyrais et les Taillanais qui nous donneront tant de plaisir ! Et que dire de ça, mes amis ? L'abbé Bergey vient parler au Taillan ! Vous entendez bien ? l'Abbé Bergey ! Pas possible ! c'est pourtant ça ! L'abbé a de si bons amis au Taillan ! des amis qui y sont nés et qui y vivent, et qui y dorment et qui y prient ! Et oui, mes amis, vous entendrez, dimanche au Taillan, une des plus grandes voix qui a remué des milliers et des milliers de gens de France et de partout ailleurs ! C'est un des nôtres, l'abbé ; nous en sommes fiers ! Il est né à Lesparre d'un père et d'une mère paysans, comme nous autres ! Et tout le monde sait à combien des nôtres il a fermé les yeux et ouvert son cœur là-bas sur la terre bénie du front ! Tout le monde sait ce qu'il a fait depuis, et tous comprennent ce qu'ils doivent à un homme pareil. Et toute la contrée viendra le saluer ! Au Taillan, dimanche, c’est un devoir !

N.B : N'apportez rien pour manger, rien pour boire. « Mange-citrouille » à l'auberge du Chat-Ecureuil aura de tout pour presque rien.

[Le dimanche 16 juin peut être en 1929 ou 1935…]

Le Taillan-Médoc, hier, aujourd’hui, Point Info du Taillan, 2 000, p.108.

joomla template