Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Un séjour de l’abbé de Sainte-Croix à Macau.

L'abbé de Sainte-Croix est parti de Bordeaux,

Il est allé se reposer au bord de l'Eau,

Manger des artichauts à Macau en Médoc,

Où l'on boit l'eau par verre et le vin par broc.

L'abbé de Sainte Croix a quitté la grand'ville,

Pour s'installer au prieuré de Gironville.

De bon matin, il va sur l'eau pêcher l'anguille.

Le soir venu, il va pécher avec les filles.

L'Abbé de Sainte-Croix aime les artichauts,

Il aime le vin frais, il aime le vin chaud.

Des paters et des Oremus, peu lui en chaut,

Il préfère Margot, c'est un lapin très chaud.

L'Abbé de Sainte-Croix nous a montré la route,

Et nous la suivrons tous, même s'il nous en coûte,

Boire et manger, c'est bien, et le reste sans doute.

Vidons la coupe, oui, jusqu'à l'ultime goutte.

Le manuscrit de ce poème est conservé aux Archives Départementales de la Gironde, sous la cote H 1017. Bien que le texte ne soit pas daté, il est certainement postérieur à l'introduction de la réforme des Bénédictins de Saint-Maur à l'abbaye Sainte-Croix. Certains auteurs ont cru reconnaître le style de don Mabillon, mais d'autres pensent que l'auteur est le bibliothécaire de l'abbaye, qui l'aurait écrit pour se venger de l'abbé, lequel lui aurait soulevé sa maîtresse.

Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p.174.

joomla template