Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

La production de vin.

Le sol de notre commune est en particulier une terre de grave, laquelle constitue une appellation. Cette terre est excellente pour la culture de la vigne. Comme dans la palus, il existe aussi les crus artisans et les crus paysans en graves.

À ce jour (1926), nous avons :

Crus Johns-Jornon et Guilhem réunis Chautard Fils : 6 tonneaux

Crus Johns-Jornon et Guilhem réunis H. Delas : 5 tonneaux

Au bourg : Furt : 5 tonneaux

J.F. Gounys Fils : 5 tonneaux

Constantin Fils : 4 tonneaux

Camus : 6 tonneaux

Cru Lombardon Vve Faugere : 5 tonneaux

À Cantelaude : Carsolle : 6 tonneaux

À Labric : Veuve Renouil : 10 tonneaux

Cru Fellonneau Maurice Fourton : 8 tonneaux

À Bern : Thibaut Aîné : 5 tonneaux

Ducasse : 4 tonneaux.

Il y a aussi une vingtaine de petits propriétaires qui produisent de 1 à 4 tonneaux. La commune peut être fière de compter sur son territoire un château dont la qualité du vin lui permit, en 1855, d'être classé comme cinquième grand cru. Cette propriété appartient à MM. Pierre Jean et Bernard Jean Dubos, et compte 350 hectares. Les propriétaires de ce vignoble peuvent se permettre d'avoir un premier vin de marque : Villeneuve, château Cantemerle-Médoc avec 100 tonneaux et un deuxième vin de marque : le château Royal-Médoc avec 20 tonneaux.

Puis il y a aussi :

Château des Trois Moulins (cru bourgeois supérieur) entre 80 et 100 tonneaux par an

Château Constant-Trois-Moulins : 30 tonneaux par an

Château La Houringue : 60 tonneaux par an

Château Maucamps : 50 tonneaux par an

Château Cambon la Pelouse : 40 tonneaux par an

Château Rose la Biche : 50 tonneaux par an

Château Larrieu-Terrefort-Graves : 50 tonneaux par an

Château de Gironville : 30 tonneaux par an

Château Priban : 70 tonneaux par an

Château Bellevue : 30 tonneaux par an

Château Guillotin : 10 tonneaux par an

Château Fellonneau : 10 tonneaux par an

Au Moulin de May (Mme Vve Mercé) : 14 tonneaux par an

Château Cusseau : 3 tonneaux par an

Clos Bouscaton (Vve Max Saintout) : 5 tonneaux par an

Fellonneau (C. Miquau) 10 tonneaux par an.

Les crus de Terrefort sont :

Château Larrieu-Terrefort (J. Vieillard) : 30 tonneaux par an

Château Maucamps-Terrefort : 50 tonneaux par an

Château Priban-Terrefort, cru La Chanterie (Th. Bellemer) : 30 tonneaux par an

La commune compte aussi deux propriétés qui produisent du vin blanc :

Cru Mouton-Blanc (P.J. et B.J. Dubos) : 10 tonneaux par an

Larrieu-Blanc (J. Vieillard) : 5 tonneaux par an.

Aujourd'hui comme autrefois (vers 1791), il est interdit d'aller couper des raisins avant les vendanges. Les habitants de Macau n'ayant pas grand chose pour se nourrir à cette époque, les femmes se rendaient souvent dans les vignes pour y cueillir du raisin, malgré l'interdiction. On les appelait des glaneuses. Couper des raisins dans les vignes, c'est du vol ! Il fallait donc faire attention. Un beau jour, deux d'entres elles avaient été prises sur le fait. M. le maire les avaient condamnées à payer une amende en guise de punition, laquelle avait été versée aux pauvres de la commune. Dans le cas où le contrevenant ne pouvait s'acquitter de l'amende, il passait une nuit en prison pour servir d'exemple, permettant ainsi l'arrêt des abus.

Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p.146.147.

joomla template