Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les douaniers.

Pendant longtemps, il y a eu des douaniers à Macau. La Gabelle avait ses dépôts rue du Castéra (rue Camille Godard). Les gabelous devaient aussi surveiller le port. Peu à peu les douaniers furent dispersés dans le village où ils vivaient en famille ; les enfants allaient à l'école facilement. Au début du XXème siècle, au temps des gabares, les douaniers surveillaient le départ des barriques, il fallait des acquits en bonne et due forme. Déjà au XIVème siècle, Froissard, vivant à la cour du Prince Noir, raconte qu'une flottille de 200 navires anglais venait chaque année, au vin de Bordeaux, car « cervoise ne passera vin ». Pour montrer que le chargement avait acquitté le droit de péage, le bateau devait arborer à son mât une branche d'un certain cyprès qui poussait seulement sur la côte de Cenon. Le cyprès n'existe plus mais le droit de péage a survécu.

douaniers

Au port de Macau, à côté de la jetée, il y avait une guérite où le douanier, jour et nuit, était posté en surveillance et un poste de douanes était installé dans une maison au port de Macau. Les trafiquants étaient rares mais les nuits longues. Le douanier Dartiguenave, l'été, regardait le ciel constellé d'étoiles, il lisait « l'Astronomie Populaire » de Flammarion. Vers 1845, M. Le Verrier, grâce à ses calculs mathématiques, avait découvert l'existence de la planète Neptune. Pendant les grandes vacances, quand les soirées sont longues et chaudes, Dartiguenave invitait les enfants du voisinage à venir voir les étoiles. Les gosses admiraient son art à braquer dans le ciel, son télescope. Il trouvait de suite les deux astres les plus lumineux de notre hémisphère : l'étoile polaire et Vénus. Vénus, l'étoile du Berger est pourtant à 108 millions de kilomètres du soleil, la planète Mars est à 228 millions de kilomètres. Grâce à la lunette de Dartiguenave, on distinguait sa couleur rougeâtre, malgré les millions de kilomètres, et on voyait la merveille du système solaire d'alors : Saturne avec ses anneaux aux couleurs de l'arc en ciel. La Terre est à 149 millions de kilomètres, on admirait la lune si joliment découpée ainsi que ses cratères, ses volcans, ses mers ; mer de la Sérénité, mer de la Tranquillité. « Lou douaneil » Dartiguenave a dû rejoindre depuis longtemps la Mer de la Tranquillité !

douanier

Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p.25.

joomla template