Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le bureau télégraphique et le téléphone.

Le 26 juin 1869, le maire avait annoncé à ses conseillers qu'un bureau télégraphique électrique pourrait voir le jour à Macau. Pour cela, il faudrait payer la somme de 450 francs, laquelle serait couverte par la somme de 100 francs prise sur les ressources de la commune et de 350 francs par souscriptions. M. le comte de La Vergne s'engagea, tant en son nom qu'au nom de Mme la baronne d'Abbadie de Villeneuve de Durfort, à concourir à hauteur de la somme de 100 francs. Ce bureau fut officiellement ouvert en juin 1870 et la municipalité dut choisir un employé directeur, afin de tenir le bureau.

Le 24 septembre 1896, le conseil municipal de Macau délibéra pour l'installation du téléphone dans le village. Grande avancée pour la commune : c'était le réseau téléphonique de « Bordeaux, Ludon, Macau ». La mise en place du téléphone coûtait 5 000 francs. La commune ne disposant pas de ces fonds, ce furent des particuliers qui prêtèrent l'argent, notamment M. Dubos à hauteur de 1 500 Francs. Les sommes ainsi avancées seraient remboursées avec 4 % d'intérêt, dès que la commune aurait elle-même été indemnisée par l'État.

Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p.41.

joomla template