Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

LES DEPLACEMENTS

Passionné par les chemins de sa commune, Guy Dabadie, historien blanquefortais, a écrit en 1973 un texte intitulé « Transports et voies de communication à Blanquefort à travers les siècles »

Nous citons ici ce qui concerne les différentes façons de se déplacer : « On ne circulait à l’origine qu’à pied ou à cheval… Aux fonctionnaires en voyage étaient réservés tous les privilèges. De distance en distance, ils trouvaient des relais de poste où des chevaux étaient toujours tenus à leur disposition ; au besoin, ils couchaient chez les habitants, au grand ennui de ceux-ci, car ils passaient pour exigeants et fort enclins à emporter ce qui leur avait plu.

Les plus pauvres allaient à pied, les vêtements bien troussés, un bâton à la main, une besace au dos. Quand on avait les moyens, on se fournissait d’une mule, voire d’un cheval.

Certains cabriolets à deux roues, tirés par des chevaux gaulois, petits et trapus mais vifs et endurants, circulaient à une vitesse telle… qu’une loi en réglait l’allure. Mais manquant de ressorts, ils étaient peu confortables sur des routes aussi cahoteuses.

Guy Dabadie, Notes historiques, publié dans la Gazette de Blanquefort, 1973.

joomla template