Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les métiers d’autrefois.

Beaucoup de métiers d'aujourd'hui se ressemblent. Un homme assis à un bureau devant un ordinateur exerce-t-il la même profession que son voisin? Pas forcément, mais l'apparence est identique.

À l'inverse, les métiers d'hier étaient ceux du geste. Du geste longuement appris dans certains cas, à travers un savoir manuel transmis de génération en génération. Du geste facile à acquérir dans d'autres, quand la misère était là et qu'il fallait gagner de quoi vivre et le gagner vite. Dans tous les cas, ce geste était reconnaissable et indissociable d'un métier bien précis.

Ces métiers d'hier s'inscrivaient en même temps dans un cadre communautaire, celui du village ou du quartier. On n'achetait pas un produit anonyme dans un supermarché. La vaisselle, les textiles, les cuirs, les légumes, les fruits venaient de chez le voisin, artisan ou producteur local ; le cantonnier était connu de tous ; le tueur de cochon, le bouilleur de cru, le ramoneur, le rémouleur... étaient réclamés une fois par an. On se connaissait et on appréciait à sa juste valeur le travail de chacun.

Certains de ces métiers n'ont plus cours aujourd'hui, d'autres ne se pratiquent plus de la même façon, d'autres encore se sont industrialisés. La vie est à réinventer sans cesse, mais leur souvenir nous fait revivre les émotions, les conditions de vie parfois bien dures, les gestes, les difficultés et les bons moments.

Texte page 3, extrait du livre Métiers d’autrefois de Marie-Odile Mergnac, éd : archives et culture 2014, 160 pages.

joomla template