Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le vocabulaire du vendangeur.

Les mots du métier.

Bacholle : grand récipient en bois servant à transporter la vendange (Auvergne). Il fallait deux hommes pour le porter.

Bachoues : hottes doubles placées sur un animal de bât. Leur contenance était environ de 35 litres.

Baignoire, ballotte, ballonge, banneau, benne, benon, benneau, botte, bélon, comporte, cuette, cuvelle : grand récipient en douelles arrimé sur la charrette pour recevoir le raisin des paniers et des hottes et transporter la vendange jusqu'au pressoir, avec une contenance de 100 à 250 litres. Deux oreilles permettent de glisser une barre pour le déplacer. On parle de baignoire ou ballonge en Bourgogne, de bélon en Lorraine, de botte dans le sud-est, de comporte dans le Midi, de cuette en Touraine, de cuvelle en Moselle...

Baillot ou balaste : panier de vendange en bois (Bordelais le premier, Bourgogne l'autre).

Banastou : petite comporte (25 litres).

Banne, bénate, benatou, chévan : paniers en osier pour porter la vendange jusqu'à la ballonge.

Bassiot : panier à vendange en planchettes (Charente).

Baston ou celet : seau de vendangeur.

Cassette : caissette à vendange (Poitou, Touraine).

Cheval de hotte : trépied servant à poser la hotte.

Cuve : grand tonneau de bois ouvert où l'on verse la vendange pour la faire fermenter (vin rouge).

Épinette : sécateur à vendange (Champagne).

Fouloir à vendange : gros pilon qui sert à fouler la vendange, c'est-à-dire à écraser les raisins dans la cuve avant de les porter au pressoir. S'il est courbe, on l'appelle dodine.

Hotte : ce panier à accrocher sur le dos grâce à ses sangles, une fois plein, pouvait peser jusqu'à cinquante kilos. Son nom varie en fonction des régions : seille, benne... Elle peut être en bois ou en osier et de taille très diverse selon les régions. En Champagne, on utilise de préférence de l'osier tressé pour éviter l'échauffement du raisin et assurer une meilleure aération lors du transport des rangs de vigne vers le tombereau. On l'appelle aussi bedequin dans le Jura ou banneton en Bourgogne.

Pressoir : assemblage de bois autour d'une vis pour pressurer le raisin et en extraire le jus.

Vendangette : outil pour couper les grappes.

Sécateur : avec une lame perpendiculaire qui sert de serpette. Il n'apparaît que vers 1840, d'abord sous la forme de ciseaux de vendange à bouts arrondis très courts.

Serpette : cette petite serpe a une lame recourbée à son extrémité et un petit manche. On l'utilise pour détacher les grappes sans les abîmer.

Tombereau : il sert à transporter les bennes (ou baignoire, comporte...) contenant le raisin des vendanges jusqu'au pressoir. Sa caisse peut basculer vers l'arrière pour vider le chargement.

Extraits du livre : les métiers d’autrefois, Archives et culture, Paris, 2014, p.152-153.

joomla template