Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le château Cambon-la-Pelouse en 1926.

En 1926, il appartient à M. E. Delaunay ; il est situé entre le château Cantemerle et le château Giscours à Labarde. Le château Cambon la Pelouse se trouve sur un des points les plus élevés de Macau, en limite de la commune de Labarde, dont il n'est séparé que par un chemin rural. Ce cru, unit le bouquet et la finesse des vins de cette dernière commune (Margaux-Haut Médoc) à la rondeur et à la fermeté qui distingue les produits des bons crus de Macau et de Ludon (Haut-Médoc). Son vignoble, composé de cépages de choix tels que cabernet et petit verdot, est réparti sur des croupes entièrement formées de couches épaisses d'énormes cailloux et de terre végétale. Le domaine, d'une superficie de 47 hectares, peut produire entre 40 et 50 tonneaux par an. Le cru Cambon-la-Pelouse est l'un des plus anciens de la « contrée », son vin ayant jadis largement contribué à asseoir, en France et à l'étranger, la réputation des vins du Pays Médoc. En Angleterre, dès la fin du XVIIème siècle, le prix d'un tonneau pouvait atteindre jusqu'à 400 livres, voire au-delà. Plus tard, le Cru fut expédié en Hollande où il pouvait atteindre un prix supérieur à celui qui était accordé en France aux cinquième et même quatrième crus. Depuis 1854, les exportations ont cessé et les vins sont maintenant vendus aux commerces de Bordeaux. Longtemps oubliés sur notre place, malgré leur remarquable qualité, ces vins n'ont pu être classés qu'au rang des crus bourgeois supérieurs, classement sans rapport avec leur solide réputation d'origine.

Extrait du livre : Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p. 157.

joomla template