Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les hommes de loi au XVIIIème siècle.

Autour des juridictions gravite une foule d'hommes de loi :

Les avocats qui donnent des conseils sur les affaires qui leur sont proposées, plaident et écrivent pour les parties.

Le procureur d’office : dans le ressort du Parlement de Bordeaux, on désigne sous le nom de procureur d'office, un officier (au parlement de Paris, l’officier est nommé procureur fiscal) qui exerce dans les juridictions seigneuriales les fonctions de ministère public. Les procureurs d'office sont recrutés en Bordelais parmi les notables locaux. Cette fonction peut être exercée par un clerc de notaire, par un chirurgien... Le procureur d'office intervient dans toutes les affaires où le seigneur et le public sont intéressés, les causes concernant les mineurs, la poursuite des crimes et le maintien de la police. Il veille à la bonne perception des redevances seigneuriales, au respect des droits de chasse et de pêche. Pour le seigneur, c'est un personnage indispensable qui protège ses intérêts.

Les procureurs postulants qui représentent les plaideurs et font les actes de procédure. Ces derniers sont légion : on en trouve couramment une demi-douzaine dans des justices dont le ressort ne dépasse pas l'étendue d'une paroisse.

Texte extrait du livre de Gérard Aubin, « La seigneurie en Bordelais d’après la pratique notariale (1715-1789), Ed. Université de Rouen n° 149, p 174.

 

joomla template