Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Martin Henry, maire de 1908 à 1925.

Après les élections des 3 et 10 mai 1908, Henry Martin, propriétaire au bourg  devient maire de Saint-Médard-en-Jalles, le 17 mai 1908, par seize voix contre six, au pharmacien Théobald Turon. Les adjoints élus sont : Charles Goubet et Jules Delaube. Il est réélu confortablement le 19 mai 1912 (scrutin des 5 et 12 mai), encadré d’Éloi Dugay et Jules Delaube.

La grande guerre : 3 août 1914- 11 novembre 1918. Le 6 août 1914, Henry Martin adresse cette correspondance au préfet. « Appelé demain pour la mobilisation générale au Mont-Valérien comme caporal sapeur télégraphiste, j'ai l'honneur de vous prévenir que j'ai passé les ordres reçus et le service au premier adjoint M. Dugay ». Puis, le 15 novembre 1914, partant pour la guerre, le maire fait ses adieux aux conseillers et leur demande de bien vouloir aider le plus qu'il leur sera possible Éloi Dugay, adjoint, qui va reprendre la direction des affaires de la commune ». Mais ce dernier démissionne pour raison de santé en janvier 1918. Le 20 janvier 1918, le second adjoint, Jules Delaube, est appelé à remplir les fonctions de maire mais étant donné l'âge (il est né en 1850), l’éloignement de son domicile (Hastignan) et ses occupations, deux conseillers municipaux sont désignés pour l’aider sans sa tâche. Il s’agit de Jules Ornon et Firmin Montignac.

Le 16 février 1919, Henry Martin reprend ses fonctions. Lors des élections des 30 novembre et 7 décembre, le maire consolide sa place étant réélu à l'unanimité (22 voix sur 23) avec les adjoints Éloi Dugay et le docteur Alcide Castaing. La loi du 27 juillet 1923, modifiant certains articles de celle du 5 mai 1888, mentionne à l'article premier : « Les conseils municipaux ont la faculté de décider, par une délibération prise sur la proposition du maire, la création pour la durée de leur mandat d'un ou de plusieurs postes supplémentaires d'adjoints. » C'est ce qui est mis en place au cours de la séance du conseil municipal du 13 janvier 1924 où sont désignés en qualité d'adjoints supplémentaires : Firmin Montignac et Alexis Puyo. Après les élections des 3 et 10 mai 1925, Henry Martin perd son siège de premier magistrat au profit d'Antonin Larroque.

Extrait de la revue, le Patrimoine de Saint-Médard-en-Jalles, n°9, juin 2004.

joomla template