Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Historique et description du domaine de Carpinet.

Historique.

Sur le cadastre de 1843, la propriété comprend une maison qui, avec les bâtiments d’exploitation, forme une cour en U. En 1880, « un vaste enclos entouré de murs, au lieu de Carpinet, avec maison de maître, bâtiments d’exploitation, dépendances, jardin » est vendu par Amédée Tastet à la commune représentée par M. Cavalié maire de l’époque. Le 12 juillet 1883, l’architecte Théodore Vauclaire reçoit mandat pour « l’installation d’une mairie, d’une justice de paix et d’un logement de garde. » (AD.33 Série O Edif. Pub. Blanquefort.)

ch.carpinet

La demeure aura fonction de mairie jusqu’en 1979. Elle est actuellement propriété de la commune et sert de salle de musique et de réunion.

Description.

Situation et composition.

Au lieu-dit Carpinet, selon le cadastre de 1843, près du domaine de la mairie actuelle, se situe la demeure de type chartreuse qui porte l'inscription désignant son ancienne fonction : « Mairie ».

Matériaux et leur mise en œuvre.

Les murs sont d'un bel appareil régulier en pierres calcaires. Le toit à deux versants couvrant les frontons-pignons des deux façades est en ardoises, tandis que le reste du toit est couvert de tuiles.

La demeure.

A- Parti général.

Corps de bâtiment rectangulaire de plain-pied dont la façade antérieure est orientée vers l'ouest.

B- Élévations extérieures.

Façade antérieure.

Un pavillon central est percé d'une porte avec une fenêtre de part et d'autre, les trois baies étant inscrites dans des chambranles cintrés. La partie supérieure des cintres est occupée par une agrafe. Les autres fenêtres, rectangulaires, comportent des chambranles à crossettes.

Le fronton surhaussé est formé d'une corniche horizontale et d'une corniche rampante ornée de modillons, l'ensemble délimitant un tympan en léger ressaut.

Façade postérieure.

La façade orientée vers l'est répond à la même description.

Façade latérale sud.

Deux chaînes à refends définissent trois travées. La travée centrale comprend une porte et une fenêtre couronnée par une moulure à deux fasces formant un arc outrepassé. Les travées latérales sont percées d'une fenêtre sans chambranle.

Note de synthèse.

Un projet d'agrandissement de la demeure avait été demandé à l'architecte Garros par Amédée Tastet, après que ce dernier ait acquis la propriété en l'achetant en 1854 à Vital Acquart. (AD.33 Série O Blanquefort.). Ce plan conservé à la mairie mais aujourd'hui égaré, proposait d'élever la construction d'un étage, et d'ajouter une aile sur chaque côté ; la toiture serait dissimulée par une balustrade. Le projet n’a pas été exécuté, mais la balustrade que l'architecte aurait construite au dessus de l’étage a peut-être existé à l'origine de la demeure. Elle tiendrait heureusement sa place de part et d'autre du fronton triangulaire, à l'exemple, mais avec plus de modestie que le château de Beychevelle daté du milieu du XVIIIème siècle, ou même, plus communément, suivant le type d'habitation appelé chartreuse dans le Bordelais et dont Carpinet fait partie.

Texte et photographie extraits  de : Châteaux et maisons de campagne de Blanquefort, mémoire de maitrise de Bertrand Charneau, Université de Bordeaux III, 1984.

joomla template