Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le commerce du vin.

La principale activité de Bordeaux reste le commerce du vin. Le vin est une des richesses essentielles de l'Aquitaine médiévale. Les vins exportés par Bordeaux étaient appelés vins gascons. Certains étaient produits dans le diocèse de Bordeaux, ou Bordelais, dans des domaines appartenant à des bourgeois, nobles ou ecclésiastiques ; on les appelait, du fait de la situation géographique, les vins du bas-pays. Ce bas pays s'arrêtait à la limite du diocèse, à Saint-Macaire, sur la Garonne : les coteaux de la vallée entre Saint-Macaire et Bordeaux portaient la plus grande partie des vignobles du Bordelais au début du XIVème siècle. La mise en valeur du Médoc, en aval de Bordeaux, a commencé au XIIIème siècle. Deux fois par an une flotte de 100 à 200 voiles transporte le vin de Bordeaux vers l'Angleterre. Mais ce commerce est entre les mains des Anglais, des Bretons, des Normands et des Bayonnais. Les chargements se faisaient pour 89 % à Bordeaux et 11 % à Libourne. Avec 102 724 tonneaux, l'année 1308-1309 marque l'apogée du port de Bordeaux des origines aux Temps modernes. Au sommet de sa prospérité médiévale, Bordeaux atteint environ 30 000 habitants et se dote d'une troisième enceinte.

Texte extrait de Gironde, Encyclopédie Bonneton, 2002, Jean-Claude Drouin, p.25.

joomla template