Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le temps des invasions, de la peste, de la guerre.

Dans quelle mesure, l’entrée du Médoc aux portes de Bordeaux a subi les contrecoups des événements qui ont touché la grande capitale de l’Aquitaine, nous ne le saurons probablement jamais. Il est cependant possible autant pour les invasions musulmanes, celles des vikings, aussi bien que la guerre de Cent Ans, qu’elles aient eu de sérieuses répercussions sur les villages ceinturant la ville.

« La ville de Bordeaux fut pillée en 409 par les Vandales, puis devint une des capitales d'Euric, roi des Wisigoths (466-485) avant de tomber sous la domination de Clovis et des rois francs, ses successeurs. Pour surmonter ces événements politiques, l'Eglise catholique, évêques et moines, aident à assurer la permanence de la vie quotidienne.

Mais, à nouveau, les invasions musulmanes, les Carolingiens, les Gascons viennent troubler la vie des habitants de Bordeaux et de sa région. La ville de Bordeaux elle-même fut pillée et incendiée par les Normands en 848. Commence alors une période obscure qui s'étend sur plus de cent ans. Les Scandinaves sont signalés plusieurs fois : vers 850 dans la vallée de la Garonne et peut-être à Bazas. Bordeaux est prise une nouvelle fois en 855 et une autre invasion est commise en 863-864 ; elle touche aussi bien Bordeaux que Toulouse. Les expéditions vikings sont moins nombreuses au début du Xème siècle. Le roi des Asturies, Alphonse III, est à Bordeaux avec sa flotte en 906. Puis les actions scandinaves reprennent vers 975 : le comte de Bordeaux, Guillaume le Bon, est capturé par les Vikings en 976 ou 977. Les fouilles récentes de la place Camille-Jullian à Bordeaux ont montré un remaniement total du quartier. Selon G. Louise, « cette modification de l'occupation du sol peut correspondre à des transformations importantes de l'environnement portuaire de la cité à l'époque scandinave ».

La Grande peste noire de 1348 atteint Bordeaux en juillet. Cette épidémie de peste à forme tantôt bubonique tantôt pulmonaire, est originaire d’Asie et fut apportée par les bateaux génois venus de Caffa, port de Crimée en 1347.

Le XVème siècle est riche aussi en événements dramatiques : les pillages des routiers (1438), enfin les dernières batailles de la guerre dite de Cent Ans, la capitulation de Bordeaux (12 juin 1415) et la bataille de Castillon (17 juillet 1453). »

Texte extrait de Gironde, Encyclopédie Bonneton, 2002, Jean-Claude Drouin, p.23-25.

Pour compléter ces informations, voir l’épisode dramatique de la Male Jornade, cliquez ICI.

joomla template