Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Un château clémentin

Les châteaux clémentins sont les œuvres des neveux du pape, inspirés par Villandraut.

Ces édifices reflètent par leur taille et leur physionomie le rang de leurs constructeurs. Le plus impressionnant d'entre eux est le Château Neuf de Roquetaillade (Gironde) élevé par le cardinal Gaillard de La Mota après 1316 (restauré par E. Viollet-le-Duc entre 1864 et 1878) qui se différencie du prestigieux modèle par la présence au centre de la cour d'un énorme donjon (30 m de haut). Budos (Gironde), construit après 1308 par Raymond-Guilhem de Budos, est proche du modèle par ses dimensions (55 m x 45 m), mais plus modeste quant à sa physionomie. S'ajoutent à la liste, toujours en Gironde, Castets-en- Dorthe, La Trave-sur-Ciron, Preyssac et Sauviac.

Blanquefort : totalement méconnu du grand public, Blanquefort (Gironde) est pourtant un édifice d'exception dont l'importance n'a rien à envier à celle de Villandraut dans l'histoire de l'architecture castrale. Il présente une enceinte ovoïde (environ 65 m sur 55 m) flanquée de petites tourelles hémicirculaires pleines, un châtelet et une tour-maison à partie centrale rectangulaire (18 m x 12 m) flanquée de six tours (9 m de diamètre). La tour-maison a une élévation égalitaire (la partie centrale est de même hauteur que les tours), actuellement de 13,50 m ; elle est dotée de quelques archères en croix pattée et de mâchicoulis sur arcs (sa reprise au XV siècle rend la perception de l'état initial difficile). La construction est vraisemblablement l'œuvre de Bertrand de Goth (qui porte le même nom que son oncle Clément V) entre 1308 et 1325. La physionomie de la tour-maison est du plus grand intérêt : apparition d'une spécificité des structures liées à la résidence (partie centrale semi-publique, tours privatives), plan précurseur (on le retrouvera, dans l'esprit, à Vincennes et dans bien d'autres exemples), élévation égalitaire novatrice (ce sera celle, entre autres, de la Bastille).

Article extrait de : Histoire médiévale, hors-série n°7, Le château dans l’Aquitaine ducale, Ausonius éditions, août 2004, p.33.

joomla template