Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les vendanges à Tanaïs en 1933-1936.

Sur un petit carnet, retrouvé par Simone Bret dans une valise de la famille Delisle, on trouve quelques notes, avec des dates qui vont de juillet 1933 à octobre 1936.

Chaque jour, du lundi au samedi, sont pointés les prénoms des personnes qui travaillent au château Tanaïs (les noms et prénoms figurent tels quels). Léon Delisle, venu de Charente en 1911, suite à la crise du phylloxéra, est jardinier-horticulteur de la famille Léglise, propriétaire du château Tanaïs, et responsable des vendanges.

Les « ouvriers » qui sont là chaque jour, sauf exception, sont 5 : Ambroise, Bimes, Augustin, Albert et Robert. Mme Bimes intervient parfois, surtout à partir de février 1934, et André à partir de mai 1934. Valmon remplace Robert en mai 1934, et en mai 1935, Charles tel ou tel mois, ponctuellement et parfois Priou. La base est régulièrement de sept. Rajoutons Rospide à partir de mai 1936 et Angèle en juillet 1936.

Par contre, pour les vendanges, il faut plus de monde et les changements sont notables. On a pointé :

- 12 coupeurs, les 19, 20 et 21 septembre 1933 : Mme Bimes, Maria, Reine, René Rivière, René Salmon, Julie, Angèle, Menigos, Henriette, Madeleine, Roger, Élie.

- 14 coupeurs, les 10, 11,12 13 et 14 septembre 1934 : Lulu, René, Madeleine, Henriette, Élie, Roger, Marcelle, Jeanne, Joana, Mme Bimes, Mme Albert, Guy, Reine, René.

- 15 coupeurs, les 25, 26 et 27 (matin) septembre 1935 : Mme Bimes, Angèle, Lulu, Marguerite, Marcelle, Jeanne, Henriette, Madeleine, Elie, Roger, Reine, Maria, René, Reine, Madeleine Raganeau.

- 17 coupeurs, les 2, 3 et 5 octobre (matin) 1936 : Angèle, René, Lulu, Marguerite Winder, René Winder, Madeleine Raganeau, Reine Raganeau, Mme Rospide, Nénétte Rospide, Thérèse Laspeyre, vacher Clapot, vachère Clapot (ce sont des fonctions et non des noms de famille : Clapeau est le château situé un peu plus au nord, le Grand Clapeau d’aujourd’hui), Roger, Madeleine, Henriette, Élie, Louisa.


L’écriture légèrement penchée à droite est celle de Léon Delisle qui exerçait le rôle de régisseur (nous possédons des lettres de lui par ailleurs). Les prénoms dominent, et certains noms de famille manquent.

Les 4 enfants Delisle, les enfants de Léon (régisseur) et Thérèse Delisle, qui vivent en permanence au château, sont là tous les ans : Henriette, Madeleine, Roger, Élie, ainsi qu’en 1935 deux cousins Delisle de Tusson, Guy et René.

Les vendanges durent 3 jours en moyenne, (noter les variations de dates dans le mois, du 10 septembre en 1934 au 2 octobre en 1936, à rapprocher de la météo correspondante et de la maturité du raisin), ce qui correspond avec 15 coupeurs à environ deux hectares de vigne, qui étaient au nord du château. Le cuvier et les chais se situaient au nord et à l’est du château. Ne sont pas notés ici les porteurs de hotte et ceux qui traitaient le raisin quand il arrivait au chai, sans doute les ouvriers réguliers, qui continuent à être pointés à part : Ambroise, Bimes, Augustin, Albert et Robert. Thérèse et d’autres femmes sont à la cuisine et Léon surveille l’ensemble.

* En 1938, on possède une photo de ces vendanges, les coupeurs, au nombre de 26, entourent la charrette garnie de douils. Un conducteur conduit le cheval. Les coupeurs tiennent des baillots à la main ; un porte-hotte et pas mal de petits jeunes sont en forme ! Outre les enfants Delisle, on reconnaît des cousins : Agnès Delhomme et Henri Robert, ainsi que des amis Marie Destic et sa sœur. Le béret est porté élégamment par les femmes.

vendanges-38

* En 1939, une autre photographie montre 24 personnages. Observons que les hommes sont partis à la guerre en début septembre. Seuls, restent Léon Delisle (56 ans) à droite et les jeunes en hauteur dont Pierrot Delhomme (18 ans) et Henri Robert (16 ans), Agnès Marque, Marie Destic et sa sœur. Les porte-hottes et les coupeurs vous semblent-ils au début ou à la fin des vendanges ?

vendanges.1939

Photos de vendanges en 1938-39, fonds privé Bret.

 

Nous ignorons à quelle date ont cessé les vendanges à Tanaïs qui fut occupé par les troupes allemandes à partir de février 1943.

Texte d’Henri Bret.

joomla template