Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le Cournalet.

Ce ruisseau arrive du Taillan-Médoc ; à Blanquefort, il s'étale dans le vivier de Tanaïs. Suivons son parcours près de tous les ponts qui l'enjambent... rue du Vivey, rue Paul  Léglise, rue Michel  Montaigne.

Au vivier du parc Cambon, on remarque la différence de niveau et de débit, lors de grandes pluies et inondations ! Son parcours est plutôt fleuri au printemps. Le parc Cambon a une histoire forte avec l'eau comme le racontent les écrits sur cette vieille pierre, près de la source.

Après le tuyau rouge, nous voilà au pont de l’avenue général de Gaulle. Puis, il contourne la propriété Saint-Ahon et va la séparer des futurs logements du « Bois de Saint-Ahon ».

Derrière le château, après avoir disparu dans un tunnel de verdure, il traverse les vignes, tout droit vers l'est. On découvre deux petits ponts, le pont  pour le vignoble et le pont S.N.C.F., bel ouvrage en demi-cercle travaillé. Un  coup d'œil sur le joli fond plissé de « vagues » en sable blond qui caractérise les jalles du Médoc. Il traverse le lieu-dit Breniays et rejoint l’entreprise Bardinet par le pont de l’avenue du 11 novembre. À sa sortie, rue de Fleurennes, le fond de son lit n'est que petits cailloux ! Un banc de ces cailloux s'est même formé en aval de ce pont...

cournalet Photo fonds privé YS.

Voici la rue Descartes et ses nombreux enjambements vers les sociétés de la zone industrielle sur la fin de son parcours jusqu'à la rue Saint-Exupéry. Le Cournalet a retrouvé son fond de lit sableux, ses berges fleuries et ombragées ; l'avant-dernier pont supporte des rails, pour les wagons de trains desservant la zone  industrielle. Et notre petit ruisseau termine son cours parmi les fleurs dans l'immensité des marais de Blanquefort.

Texte de Yolande Schoenmakers.

D'autres photographies de Yolande Schoenmakers à découvrit en cliquant ICI.

joomla template