Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Descendance d’Arnaud Ponson et de Jeanne Saubade.

1° Génération.

Le plus ancien des Ponson est Arnaud, il est maître maçon à Eysines, a épousé Jeanne Saubade et semble décédé en 1653 à Bordeaux, paroisse St Rémy.

Le 21 juillet 1653, il fait son testament chez M° Thomas à Bordeaux [1] Dans ce testament nous apprenons qu’il a eu comme enfants Arnaud, Isabeau et Jacques ; ce dernier est allé «à la guerre» et n’en est pas revenu, il semble considéré comme décédé. Jean Miqueau laboureur à Eysines et sa femme Jeanne de Lacaussade sont cités comme témoins.

En novembre 1666, a lieu chez M° Jaubert à Blanquefort [2], le partage des biens d’Arnaud entre Jacques et Arnaud qui sont tous deux maçons à Eysines. Jacques est donc revenu de la guerre ! (Plusieurs actes passés chez M° Jaubert en témoignent). Pour connaitre les états de service du capitaine Ponson, cliquez ICI.

Les biens partagés sont assez importants ; ils consistent en terres, vignes et maisons. Jacques reçoit une maison, une fournière, un « apand » (appentis) et une boutique le tout bâti de pierres et couvert de tuiles avec jardin, terre et vigne. Arnaud reçoit une maison avec jardin, terre et vignes. Ces deux lots sont situés au bourg d’Eysines au lieu dit « Le Mayne de Balac » à l’est de l’actuelle Avenue de la Libération.

2° Génération.

A. Le 6 janvier 1676, Catherine Guiraut veuve de Jacques Ponson maçon, règle une dette de son défunt mari à l’œuvre de l’église [3]. On ne lui connaît qu’un enfant : Pierre également maître maçon, qui épouse en 1697 à Blanquefort Marie Cordon [4] Voir 3° génération A.

B. Arnaud épouse, sans doute à Eysines, Marie Guiraud en février 1660 [5]. Il est alors, comme son frère Jacques, maître maçon à Eysines. Marie décède le 8 juin 1690 âgée de 45 ans ; elle était donc née vers 1645. Arnaud vit toujours en 1702. Il semble avoir été meunier de Bussaguet (3E28206-1691). Leurs enfants sont :

Philipe (ou Philibert) qui se marie en 1687 à Blanquefort[6] avec Jeanne Gaussens et décède en 1702 ou avant ; ses biens sont alors inventoriés à la demande d’Arnaud père du défunt afin de sauvegarder les intérêts de ses quatre enfants mineurs [7].

Jean (voir ci-après 3° génération B).

Marie née le 28 février 1682 à Eysines et dont on perd la trace.

Catherine qui épouse en 1697 Raymond Cazeaux d’Eysines [8]


[1] 3E11747 aux ADG.
[2] 3E28185 aux ADG.
[3] 3E28201 ux ADG.
[4] 3E28212 aux ADG.
[5] 3E28184 aux ADG.
[6] Contrat chez M° Seurin le 4 mai 1687, expédition du 1er juin par le curé d’Eysines pour se marier à Blanquefort.
[7] 3E28217 aux ADG. Acte très intéressant, il détaille tous les objets présents.
[8] 3E45820 ux ADG.


3° Génération.

A. La descendance de Jacques Ponson n’a pu être établie.

Peut-être comporte-t-elle Jacques Ponson présenté ci-dessous (voir 4° génération A).

On trouve également un Arnaud Ponson tailleur de pierres à Eysines qui, le 30 décembre 1704, reçoit de Jean Miqueau de Blanquefort 100 livres pour aller servir à sa place pendant trois dans les armées du Roy [1].

B. Né vers 1668, Jean Ponson « Teytut » épouse Jeanne Teychon le 26 mai 1693 à Eysines. Il décède le 13 juin 1729 après avoir établi la veille, conjointement avec sa femme, un testament [2] chez M° Thévenard à Saint Médard. Il est à la fois maçon et meunier. Ce n’est que le 15 novembre 1737 que leurs enfants procèdent au partage des biens paternels [3]. Leur fils Philibert né à Eysines le 4 septembre 1699 n’y participe pas ; il semble décédé. Les enfants concernés sont :

Arnaud Voir 4° génération B.

Jeanne qui épouse en 1724 Pierre Maubourguet [4].

Marguerite née le 22 novembre 1696 à Eysines, elle épouse en 1719 Arnaud Lassègue [5], puis, après son veuvage, François Marceron maître chirurgien à Eysines.

Gratian Voir 4° génération C.

Guillaume ou Guilhem né vers 1708, il épouse le 21 avril à Bruges Anne Brun. Voir 4° génération D.

Marie qui épouse Guillaume Bonnau le 12 janvier 1734 à Eysines.

4° Génération.

A. Jacques Ponson (probable) né vers 1689, décédé à Eysines le 30 juin 1738, époux de Marguerite Dupuch dont il a eu quatre enfants :

Jean né le 28 juillet 1729 et décédé le 28 août 1736 à Eysines.

Mathieu né le 16 mai 1734 et décédé le 7 juillet 1734 à Eysines.

Jeanne qui épouse Jean Caudéran le 24 février 1740.

Louis qui épouse Marie Montrichard en 1750. (voir 5° génération A).

Seuls Louis et Jeanne participent au partage [6].



[1] 3E28219 aux ADG.
[2] 3E45840 aux ADG
[3] 3E 23036 aux ADG.
[4] 3E10733 aux ADG.
[5] 3E10731 aux ADG.
[6] 3E28318 aux ADG. La valeur des biens partagés est évaluée à 800 livres.

B. Arnaud Ponson dit « Coutry ». Il est né le 24 septembre 1694 à Eysines, il épouse en 1724 Jeanne Maudet [1] et, après son veuvage, Marguerite Robert en 1747[2]. Il est décédé le 20 septembre 1762 à Eysines. Maçon et meunier, il prend à ferme en 1729 le moulin à eau de Joseph Bodin de Saint Laurent [3]. Il a eu neuf enfants de son premier mariage :

Jeanne qui épouse le 21 janvier 1749 à Eysines Jacques Carmes.

Gratian né le 24 février 1729 et décédé le 28 avril 1733 à Eysines.

Guillaume né le 19 février 1731 et décédé le 25 mai 1733 à Eysines

Marie née le 15 février 1733 et décédée peu après à Eysines

Anne née le 14 février 1735 et décédée le 2 août 1736 à Eysines.

Pierre né le 2 décembre 1736 à Eysines, époux de Marguerite Cabanes. (voir 5° génération B).

Marie née le 13 mars 1739 à Eysines.

Etienne né le 1° février 1742 et décédé le 4 août 1744 à Eysines.

Jean né le 23 mars 1744 et décédé le 31 juillet 1747 à Eysines.

De tous ces enfants, seuls Pierre et Jeanne participent au partage des biens de leurs parents ; les autres semblent tous décédés [4].

Il convient de noter la parfaite maîtrise des naissances, toutes à la même période de l’année et régulièrement espacées.

Notons aussi que l’année 1733 a été particulièrement sévère.

C. Gratian Ponson est né vers 1702, maître maçon, il épouse en 1726 [5] Marie Bacquey et décède le 5 avril 1738 laissant trois enfants vivants en bas âge ; un jugement de la Prévôté d’Eysines règle le régime de tutelle de ses enfants  Jean, Guillaume et Anne  [6].

Jeanne née le 11 février 1727 à Eysines, décédée le 12.

Jean né le 1° mai 1728 à Eysines.

Arnaud /Gratian né le 14 janvier 1731, décédé le 1° août 1734 à l’âge de 3 ans à Eysines [7].

Pierre né le 14 novembre 1733, décédé le 30 juin 1734 à Eysines.

Guillaume né le 29 juin 1735 à Eysines. Il s’agit très vraisemblablement du Guillaume Ponson qui épouse Françoise Dufourg dont quatre enfants naissent à Eysines entre 1768 et 1775 et se remarie ensuite avec Jeanne Barbe.

Anne née le 12 avril 1738 à Eysines.


[1] 3E10733 aux ADG.

[1] Contrt du 2.7.1747. 3E20295 aux ADG.

[1] Acte passé chez M° Thévenard.

[1] Acte du 12.11.1762. 3E28247.

[1] Contrat de mariage 3E10733 aux ADG.

[1] Le 17.9.1738.12B514 aux ADG.

[1] Malgré la concordance parfaite des dates, il est porté Arnaud sur son acte de naissance et Gratian sur celui de sa sépulture.


D. Guillaume Ponson né vers 1708 à Eysines épouse le 24 avril 1731 à Bruges Anne Brun fille de Jean Brun boulanger et marchand.

Guillaume devient alors lui aussi boulanger et marchand avant de faire construire un moulin à vent et de devenir meunier [1].

Veuf en 1766, il se remarie en 1767 avec Marguerite Dupuy. De son premier mariage sont issus :

Jeanne née le 4 février 1732, décédée le 13 septembre 1734 à Eysines.

Jean époux de Catherine Arrouch puis de Françoise Agion (voir 5° génération C).

Etienne né le 20 mars 1736, époux de Marie Bacquey (voir 5° génération D).

François né le 31 mars 1738, décédé le 6 juin 1755 à Eysines.

Arnaud né le 19 juin 1742, décédé le 5 novembre 1743 à Eysines.

Jeanne née le 18 décembre 1744, décédée le 19 novembre 1746 à Eysines.

Pétronille née le 25 avril 1747 à Eysines où elle épouse le 5 juillet 1768 François Agion.

Un fils né le 13 octobre 1748 à Eysines, décédé le 14.

Un fils né et décédé le 22 janvier 1751 à Eysines.

François né le 13 août 1753 à Eysines.

Il épouse Jeanne Limaret, puis après veuvage, le 3 juillet 1787 à Bruges, Catherine Aymé dont il a une fille Marie née vers 1790, et enfin Marie Baugé.

Il décède le 15 floréal an IX. Tonnelier puis cultivateur, c’est lui qui le 6 germinal an III fait procéder pour ses neveux et nièces à l’inventaire des biens délaissés par son frère Etienne.

Lorsque Guillaume Ponson prépare son second mariage, il ne reste que quatre enfants vivants pour le partage de ses biens: ce sont Jean, Etienne, Pétronille et François [2]. Il se fait verser une confortable rente viagère en échange de son dessaisissement.


5° Génération.

A. Louis Ponson épouse Marie Montrichard le 4 janvier 1750 à Bruges [3]. Il est vigneron [4]; leurs enfants connus sont :

Pierre né le 22 juin 1752 à Eysines.

Jean né le 17 octobre 1753, décédé le 5 février 1758 à Eysines.

Marguerite née le 29 août 1755, décédée le 22 septembre 1756 à Eysines.

Mathieu né le 3 février 1757 à Eysines, il épouse Marie Lambert.

Julien né le 18 septembre 1759, décédé le 13 octobre 1761 à Eysines.

Marthe née le 7 mars 1762 à Eysines.


[2] Acte du 27.1.1767, 3E28252 aux ADG.

[3] Contrat du 12.12.1757, 3E28317 aux ADG.

[4] Le 23.1.1757, il reconnait devoir 75 livres à Jean Laffargue garçon meunier à Landemoulin. 3E 28242 aux ADG.


B. Pierre Ponson a épousé Marguerite Cabanes le 30 janvier 1759 à Eysines. Il est maçon. Il a pour enfants :

Marie née le 29 juin 1760, décédée le 15 août 1766 à Eysines.

Jeanne née le 11 janvier 1763 à Eysines.

Louise née le 8 avril 1767, décédée le 19 septembre 1767 à Eysines.

Jacques né le 14 janvier 1769 à Eysines.

Thomas né le 21 mai 1772, décédé le 28 à Eysines.

François né le 15 novembre 1773 à Eysines.

C. Jean Ponson né le 7 mars 1734 à Eysines y épouse Catherine Arrouch le 5 mai 1761 [1].

Il en a un fils Guillaume, tonnelier, né le 3 septembre 1764, qui épouse Arnaude Deseaux dont il a une fille Marie née vers 1791.

Veuf en 1767, Jean se remarie dès le 17 mai 1768 à Mérignac avec Françoise Agion [2].

Il hérite de la boutique et du moulin à vent de son père et s’établit comme boulanger à Eysines (au bourg). Leurs enfants sont :

Marie née le 13 septembre 1769 à Eysines épouse de Jean Meu.

Françoise née le 31 août 1771 à Eysines.

Guillaume né le 11 octobre 1773 à Eysines qui, après avoir mis en avant sa qualité de boulanger pour échapper à la conscription, a quand même participé aux guerres de la Révolution .

Marie née le 5 avril 1775 à Eysines et décédée aussitôt.

Pétronille née le 28 novembre 1776 à Eysines.

Jean Ponson décède le 7 septembre 1787 à Eysines. Un inventaire de ses biens est établi les 5 et 6 juin 1791 [3]. Seuls Marie, Pétronille et Guillaume sont présents au partage de sa succession en l’an III [4]. S’agit-il du Guillaume du premier lit ou de celui du second ? Le 8 novembre 1793, Guillaume Ponson « aîné » est capitaine de la compagnie de la Garde nationale d’Eysines ; lequel est-ce ?

D. Etienne Ponson né le 20 mars 1736 à Eysines épouse Marie Bacquey en août 1767 à St Jean d’Illac [5]. Charpentier de barriques (tonnelier) et marchand à Eysines il est élu le 4 octobre 1791 à Blanquefort maire d’Eysines ; il est le premier à porter officiellement ce titre. Il laisse à son décès à Pessac trois enfants mineurs et un fils absent :

Andrée née le 3 juin 1768 à Eysines, décédée avant l’an III.

François voir 6° génération A.

Pierre né le 28 septembre 1773 et décédé le 10 octobre 1774 à Eysines.

Françoise née le 16 août 1775 à Eysines.

Jeanne

Jean



 

[2] Contrat du 23.2.1768 chez M° Thévenard.

[3] 3E28276. Acte très détaillé.

[4] Acte du 23 messidor an III. 3E24469 aux ADG.

 

6° Génération.

  1. A.François Ponson.

Voir en annexe II.

Quelques « Ponson » qui n’ont pas été cités dans le texte.

1. Marguerite Ponson qui épouse le 23 novembre 1683 à Eysines Arnaud Faugas.

2. Jeanne Ponson qui épouse le 4 juin 1686 à Eysines Pierre Béziat. Marguerite (x Faugas) et Jeanne sont sœurs comme le montre le contrat de mariage du 7/2/1723 M° Verlhac entre Jacques Beziat et Marie; elles ont un frère Pierre.

3. Jeanne Ponson, épouse de Jean de Lauba dont la fille Jeanne naît le 29 août 1695 à Eysines.

4. Jeanne Ponson, née vers 1693 épouse de Pierre Laloubeyre dont plusieurs enfants naissent à Eysines entre 1720 et 1730.

5. Marie Ponson qui épouse Jean Laloubeyre et dont cinq enfants naissent à Eysines entre 1723 et 1732.

6. Guillaume Ponson tailleur d’habits qui épouse en 1765 Françoise Dufour. (Contrat du 15 janvier 1765 M° Samuel) d’où est issu Jean joueur de violon (né le 31.7.1768 à Eysines). Guillaume épouse en secondes noces Jeanne Barbe et donne naissance à une fille Marie.

7. Jean Ponson de Blanquefort (faiseur d’araires), époux de Suzane Maurin qui, veuve, teste le 18 fructidor an XII chez M° Saincric en faveur des ses filles : Jeanne Ponson épouse de Pierre Pineau, Marguerite Ponson épouse Michel Durgeon (contrat du 5 nov. 1783 M° P. Berninet), Marie Ponson épouse d’André Moustey qu’elle a épousé par contrat du 11.8.1787 chez M° P. Berninet), Marie Ponson épouse de Pierre Métayet.

8. Marthe Ponson qui passe un contrat de mariage le 17 germinal an II avec Pierre Miqueau ( 3 E 24 468 aux ADG).

9. Arnaud Ponson vigneron à Blanquefort et époux de Léonardine Barbouteau, qui teste le 7.11.1688 en faveur de son fils Bertrand.

10. Georges Ponson qui figure sur le monument aux morts de Caudéran pour 1914-18.

11. François Ponson né vers 1836, époux de Marie Dubos (n° 2, p. 3 dénombrement 1901)

12. Arnaud Ponson tailleur de pierres à Eysines, reçoit 100 livres de Jean Miqueau vigneron à Blanquefort pour servir à sa place pendant 3 ans dans les armées du Roi. (3E28219 M° Taillanet le 30.12.1704).

 

joomla template