Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le droit de passage dans le moulin… en période de crue.

 

Blanquefort le 16 germinal 4ème année de la République Française une et indivisible, le commissaire du Directoire Exécutif près l’administration municipale du Canton Au citoyen Maugeret, commissaire du Directoire Exécutif près l’administration départementale de la Gironde.

Citoyen, je vous remets ci-joint le procès-verbal qui constate la déclaration de haine à la royauté et d’attachement sincère à la République, faite devant l’administration municipale par le citoyen Grasset, commissaire adjoint des poudres et salpêtres dans la commune de Médard en Jalle. Ce procès-verbal a aussi pour objet de constater la réponse laconique et peu ménagée du citoyen Grasset aux observations que l’administration crut devoir lui faire, sur le refus qu’il avait fait à quelques citoyens, notamment à l’agent municipal de sa commune, de le laisser traverser dans le moulin, lors de la crue des eaux, tandis qu’il donnait cette facilité à quelques autres. Je consens à croire que le citoyen Grasset a le droit de laisser passer dans le moulin qui il lui plaît, et de laisser les autres dans l’impossibilité de continuer leur route ou exposés à se mettre dans l’eau jusqu’au cou, mais je dirai et sûrement vous penserez vous-même, citoyen, qu’il ne peut en user sans manquer aux principes d’humanité, et lorsque celui que le suffrage de ses concitoyens a appelé à des fonctions publiques est précisément l’objet de son refus, qu’il l’aggrave encore au lieu de se justifier en disant qu’il ne connaît un administrateur qu’à son bureau, je ne saurais concevoir de ses autres principes une opinion avantageuse.

L’administration municipale m’a chargé de vous exprimer toute la mortification qu’elle a ressentie de procéder au citoyen Grasset, et combien elle regretterait qu’il n’y eût aucun moyen de lui inspirer de meilleurs sentiments pour les membres qui la composent.

Salut et fraternité. Sauteyron.

Texte transcrit par Martine Le Barazer. Archives municipales de Blanquefort. Correspondance AD 11L71(1), page 1-16 germinal an 4 (05/04/1796).

joomla template