Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Dégâts de troupes de passage.

Un cahier sans titre, avec une seule page écrite à la main avec la date de juillet 1919, est conservé aux archives municipales de la commune de Blanquefort. Sont mentionnés les quatre Blanquefortais qui ont signalé des dégâts dans leur propriété, commis par des troupes de passage.

Noms des réclamants :

- Mme Julien Cabany, domaine de Linas, château Dillon : détachement marocain, chevaux, mulets. [Il s’agit sans doute du Grand Linas, situé rue de Linas, propriété à l’époque du château Dillon.]

Nature des dégâts : dégâts faits aux portes des bâtiments occupés, ainsi qu’aux contrevents, murs et intérieurs. Estimation : 1 168 F. 4 juillet 1919, 16 heures. Signature.

- M. Pastureau à Canteret : dégâts aux portes des bâtiments occupés. Estimation : 675 F. 5 juillet 1919, 9 heures. Signature.

- Alfred Dupuy Saint-Ahon, Caychac, Blanquefort : portes et contrevents enlevés, surface des boiseries : 10 m² à 5 F le m² : 500 F. Gonds enlevés : 10 F. 3 carreaux, vitres brisées : 30 F. Cloison enfoncée : 12 F. 7 tilleuls ont eu leur écorce enlevée, par (mot illisible) des chevaux et sont perdus : 140 F. Total : 692 F. 5 juillet 1919, 10 heures du matin. Signature.

- Elies Pierre : dégâts causés par les mulets aux bâtiments de la métairie du Soustras. Estimation suivant devis de l’entrepreneur : 280 F. 5 juillet 1919. Signature.

Nous n’avons pas d’autres précisions sur ces occupations de troupes de passage, que celles de la mention du détachement marocain au domaine de Linas et de la présence de chevaux à Saint-Ahon.

Texte d’Henri Bret, d’après les documents des archives municipales de la commune de Blanquefort.

joomla template