Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les préoccupations du conseil municipal de Blanquefort en 1914-1918.

Nous avons consulté les registres des procès verbaux du conseil municipal de Blanquefort pendant la période de la « grande guerre ». Nous remercions les services administratifs des archives municipales pour nous avoir donné accès régulièrement aux dits documents.

Les premières consultations datent d’avant guerre et nous n’y avons jamais lu quelques lignes sur les faits prémonitoires de cette guerre. Nous y avons découvert la délibération portant sur la création d’un impôt pour financer l’action sociale. La consultation postérieure à la date d’armistice nous a amenés jusqu’à l’édification du monument aux morts mais en fait presque rien n’est dit sur cette grande guerre !

Si on faisait une analyse succincte des procès verbaux des conseils municipaux pendant la période de la guerre on classerait les points ainsi :

En 1914, c’est l’action sociale qui prime, puis les travaux des réseaux de communication. Le maire a certes fait un discours lors de la déclaration de guerre mais il n’y a rien de plus. Les dossiers de la voirie et d’électrification sont débattus.

En 1915, on ne parle pas de la guerre, mais on commence à citer les décès des enfants des conseillers municipaux et en général les enfants du pays. Les principaux sujets sont toujours l’action sociale, et la voirie. Un sujet nouveau et étonnant apparaît : l’écologie !

En 1916, l’accompagnement des blessés sur Blanquefort avec la création de centre de rééducation est à l’ordre du jour, puis bien entendu l’éloge des soldats au front et les condoléances aux familles des « membres du conseil municipal » pour leurs morts au combat. Des travaux de voirie, à l’école, à l’église et aux bâtiments publics sont souvent abordés. La réalisation de travaux sur la gare est à l’ordre du jour. L’écologie est toujours présente dans les débats.

En 1917, les travaux dans les écoles, les services publics et l’action sociale sont les principaux sujets des débats.

La dernière année de la guerre ressemble étrangement à la précédente.

Aussi, nous allons nous attacher à vous présenter les points fondamentaux couchés dans les procès-verbaux.

Pour connaître les sujets concernant l’action sociale et les faits marquants, cliquez ICI.

Pour connaître les sujets concernant le tram et le train, l’écologie, les réseaux, cliquez ICI.

Pour connaître les sujets concernant la guerre et le monument commémoratif, cliquez ICI.

Texte écrit à trois mains par Claude Dublineau, Patricia Dureau, Pierre-Alain Leouffre.

 

Voici la composition du conseil municipal durant la Première Guerre mondiale.

Élections du 19 mai 1912 : Emile Lançon, élu maire.

Conseillers municipaux : Lançon Emile – Lalande Joseph – Fumeau Jean – Chichet Pierre – Chauvin Léon – Olivier Mathieu - - Dehillotte Paul – Desmarets Léopold – Dufour André – Cazenave Justin - Lacaze Guillaume – Patanchon Louis – Daurat Léopold – Argillos Jean – Romefort Louis – Durand Ferdinand – Gautier Jean – Delin Jean – Mérilleau Pierre – Elies Pierre – Desanges.

 

joomla template