Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

L’heure d’été.

L’heure légale avait été créée en France en 1891 et définie par la loi du 9 mars 1911, en vigueur jusqu'en 1978. En fait, cela signifiait que l'heure en France était le temps universel, ou temps moyen de Greenwich, abrégé en GMT (Greenwich Mean Time), adopté comme temps officiel à travers toute la Grande-Bretagne en 1880.

Les Anglais, comme les Français et les Allemands, cherchent à lutter « contre le gaspillage de la lumière » (selon une expression anglaise) dès le début du XXème siècle, mais la chose ne se concrétise dans ces trois pays que pendant la Première Guerre mondiale.
La France connaît ainsi son premier passage à l’heure d’été le mercredi 14 juin 1916, avec retour à l’heure « ancienne » (plus tard on dira « normale ») le dimanche 1er octobre de la même année. Pendant la Première Guerre mondiale, les territoires français étaient à l’heure française ou à l’heure allemande selon qu’ils étaient ou non occupés par l’Allemagne. L'heure dite « d'été » a été légalisée par la « loi ayant pour objet d'avancer l'heure légale » du 9 juin 1916 qui disposait dans son article unique : « Jusqu'au 1er octobre 1916, et à partir d'une date qui sera déterminée par décret, l'heure légale, telle qu'elle a été fixée par la loi du 9 mars 1911, sera avancée de soixante minutes. ». Le « décret pris en exécution de la loi ayant pour objet d'avancer l'heure légale » pris le lendemain, 10 juin 1916, disposait que « dans la nuit du 14 au 15 juin, à vingt-trois heures, l'heure légale sera avancée de soixante minutes ».

L’heure ancienne, ce n’est donc pas nouveau et le changement d’heure ne date pas du choc pétrolier de 1973, même si les économies d’énergie ont relancé le processus plus ancien.

Le changement d’heure saisonnier est abandonné à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, pour être repris plus tard par la plupart des pays européens : dès 1966 en Italie, en 1976 en France (donc cette fois bien en lien avec le premier choc pétrolier), dans les années 1980 ailleurs.

Texte d’Henri Bret, d’après plusieurs sources Internet.

joomla template