Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les châteaux de la jalle.

La commune de Blanquefort et les rives de la Jalle sont l'extrême limite du Médoc ; une ligne non interrompue de délicieuses villas et de charmants castels lui sert de frontière. C'est là, en effet, à quelques pas de la forteresse ruinée des Duras, tantôt au milieu des saules ou des aubarèdes, tantôt sur la croupe des collines, que se montrent :

- le château Dupaty, appartenant à M. Charles Delisse, et dans lequel le célèbre président Dupaty écrivit vers 1786 ses Lettres sur l'Italie ;

- le château Dulamon, que possède M. Albrecht, et qui a appartenu à M. Dariste, ancien député de la Gironde sous le gouvernement de Juillet ;

- le château de M. Branens, situé, comme les précédents, dans la commune de Blanquefort ;

et enfin, sur la rive méridionale de la Jalle, perdu au milieu des fougères et des plantes aquatiques, le château de Saint-Médard, désigné également sous le nom de Castera, dont on a si longtemps et si vainement recherché l'histoire. S'il faut en juger par sa porte en ogive, par sa forme quadrilatérale et par les quatre petites tours dont il est flanqué, cet édifice doit avoir été bâti vers la fin du XIIIème siècle.

M. Durand, secrétaire-général de l'Académie, nous apprend, dans une excellente notice, que le château le moins éloigné du Castéra est celui de Gajac, encore habité, et dans les vieux fossés duquel on aurait trouvé, il y a vingt ou trente ans, les débris d'une armure. Tout fait croire que le château de Gajac était autrefois une forteresse, et que le Castéra en fut la dépendance.

Source : Les châteaux de la Gironde : Mœurs féodales, détails biographiques, Henry Ribadieu, 1856.

joomla template