Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les projets pour la ville de Blanquefort.

Caractéristiques du site :

Un territoire fragmenté, à restructurer en s'appuyant sur une armature fédératrice.

Le site comporte une centralité (le centre-ville), deux polarités (le pôle multimodal tram-train et la station du tram) et le quartier Andrian. Le centre-ville, actuellement enclavé entre 2 voies routières principales (avenue du Général de Gaulle et avenue du 11 novembre) qui traversent la ville selon un axe Nord/Sud, regroupe des nombreux équipements publics, des parcs et une diversité de commerces.

La frange sud du bourg au contact du parc intercommunal des jalles et des espaces naturels et agricoles associés à la jalle de Blanquefort présente une sensibilité paysagère et écologique particulière compte tenu de la topographie du site (côteaux de la jalles) et de la proximité du site natura 2000 « réseau hydrographique des jalles » (forte présomption de présence d'habitats naturels d'intérêt communautaire, zones humides).

Objectifs généraux :

• Dans le cadre du projet d'aménagement du centre-ville, de la démarche dite « 50 000 logements » et de l'arrivée du tram-train, l'articulation entre le centre-ville et les autres secteurs du site vise à :

- Consolider un maillage de parcours « modes actifs » qui se prolongera du côté Est de la voie ferrée afin de connecter le Parc des Jalles et l'Ecoparc au centre-ville.

- Organiser un quartier de centre-ville plus dense, plus foisonnant et habité en favorisant la mixité fonctionnelle, intergénérationnelle et sociale.

- Révéler l'attractivité de la centralité principale de la ville, articulée entre 3 entités commerciales complémentaires : Centre&co, centre-bourg/les Colonnes et la Renney.

- Préserver (maîtrise des démolitions, effort de réhabilitation) et mettre en valeur le patrimoine bâti et végétal du centre bourg historique et alentours pour appuyer les nouvelles constructions sur le tissu urbain identitaire de la commune.

• Aménager les principaux espaces publics : place de l'église, place de la halle, esplanade de l'école du bourg, place dela poste.

• Créer un maillage de cheminements piéton et deux roues notamment entre le Parc Intercommunal des Jalles et le centre-ville (parc Carpinet, parc Fontgravey) par un axe traversant la coulée verte.

• Requalifier les voies existantes dans le respect des emprises actuelles.

• Les nouvelles opérations seront autant d’opportunités de développer une grande diversité de formes urbaines. Les formes urbaines seront mixées pour garantir leur insertion paysagère et architecturale (écran végétal, plantation d’arbres remarquables), créer les conditions de liens sociaux entre résidents, favoriser la circulation entre le site d’accueil et l’espace public et satisfaire les besoins d’espaces extérieurs privatifs des logements.

• Le projet urbain du centre-ville est un des moyens privilégiés pour diversifier l’offre d’habitat. Il s’agit notamment de développer une offre locative de logements pour répondre à une demande forte émanant de jeunes adultes, de personnes âgées et de développer une offre locative à coût maîtrisé et en accession aidée pour les familles.

• Développer dans le centre-ville et les polarités, la mixité fonctionnelle pour favoriser l’implantation de locaux d’activité compatibles avec le tissu résidentiel.

• Dissuader le trafic de transit principalement d’Ouest en Est et apaiser la circulation automobile en instaurant une large zone 30, des voiries mixtes et des plateaux surélevés.

• Apporter une attention et un soin particuliers à la végétation des espaces publics et des espaces privés de desserte, ainsi qu’aux modalités de traitement des eaux de ruissellement des voiries dans un souci de qualité d’usage et durabilité des aménagements.

Respecter les marges de recul et autres dispositions particulières au titre de la protection du patrimoine bâti, paysager et des continuités écologiques (articles L.123-1-5 3° et R123-11i du Code de l’urbanisme) particulières liée à la vallée des jalles et aux espaces voisins (prairies de la forteresse, belvédère de Solesse).

• Composer la lisière sud du bourg :

- en préservant et valorisant une continuité d'espace naturel accessible aux circulations douces le long du nouveau front urbain constitué,

- en organisant des perméabilités visuelles et piétonnes vers les espaces de nature voisins (vallée de jalles).

• Aménager les extensions urbaines en prenant en compte les éléments naturels et paysagers des sites et de leur contexte, notamment la présence éventuelle d'habitats naturels d'intérêt communautaire et /ou de zones humides.

• Privilégier la préservation des zones humides identifiées et si celle-ci n'est pas envisageable et qu'aucune alternative crédible au projet n'est possible, des mesures de compensation proportionnées aux atteintes portées aux milieux sont exigées à la charge du maître d'ouvrage du projet, conformément à la mesure C46 du SDAGE Adour-Garonne. La mise en œuvre éventuelle de mesures de compensation devra être privilégiée à l'échelle du projet.

Texte extrait du dossier : Des projets pour les quartiers. Complément du rapport de présentation PLU 3.1 version arrêtée le 10 juillet 2015. BLA-CV-CRP.

joomla template