Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les armes de Blanquefort.

L’héraldique est l'étude des armoiries ou des armes. Les armes de Blanquefort remontent sans doute au XVIème siècle. Pour plus d'informations, cliquez ICI

Les armes de Blanquefort (Gironde) se blasonnent ainsi :
D’azur à l’enceinte fortifiée de quatre tours crénelées d’argent ouverte de sable et posé sur des ondes d’azur et d’argent semées de touffes de roseaux de sable ; le donjon accosté de deux fleurs de lis d’or au chef de gueules chargé d’un léopard d’or armé et lampassé d’azur. L’écu timbré d’une couronne murale d’or à cinq merlons est soutenu par deux sarments de vigne feuillés et fruités d’or chacun de trois pièces, croisées en pointe en sautoir et liées d’azur. Léopard d’Aquitaine durant trois siècles, puis lys rappelant le retour de la Guyenne à la France. La couronne murale symbolise le vieux bourg fortifié, et la vigne le souvenir du vignoble blanc situé sur les coteaux l’entourant, renommé dès le VI° siècle et fournissant dès cette époque le vin de messe au chapitre de Bordeaux. » Le texte ci-dessus figure au verso d’une carte représentant le blason de Blanquefort avec les indications suivantes :  nom  de l’artiste héraldique R. Louis (création déposée). imprimé par le procédé relief typo-émail Imbert Saint-Étienne (1957).

Ce blason de Blanquefort a figuré sur les plaques des rues jusqu'à la mise en place de la nouvelle signalétique des années 1990. Aujourd'hui, le logo qui illustre les plaques des rues, est formé du nom de « Blanquefort » entouré de traits vert, jaune et bleu : la vigne, les près, les espaces verts sont représentés par le vert, les cultures et les industries par le jaune, et l'eau très présente par les jalles, la Garonne et les nombreuses gravières par le bleu. A partir des années 1950, l'héraldique urbaine est devenue une mode, les cités qui n'avaient pas de blason en propre s'en sont dotées.

Les armoiries.

Un artiste héraldique, spécialiste des blasons, est l’auteur des armoiries de la ville. Datant de 1957, elles sont le symbole de notre commune.

Les armes se décomposent en :

- une couronne de merlons rappelant le vieux bourg fortifié

- le léopard d’Aquitaine rappelant la présence anglaise

- le lys rappelant le retour de la Guyenne à la couronne de France

- la forteresse de Blanquefort

- le tout est entouré de pampres (feuilles de vigne et raisins), rappelant l'important vignoble qui faisait la renommée de la ville. L’histoire des armoiries de Blanquefort remonte au mois de mai 1957. Une correspondance fournie entre Jean Duvert, le maire de la commune, et Robert Louis, l'artiste héraldiste chargé de la création des armoiries, présente les attentes du premier et les propositions du second !

Voici l'écu moderne de Blanquefort.

heraldique

Le 18 mai, l'artiste adresse une première esquisse, ainsi qu'un devis pour une épure au trait des armoiries, permettant toutes les réductions pour les en-têtes de papiers administratifs et d'affiches, ainsi que les reproductions en couleurs du genre cartes postales (25 000 francs), et pour une maquette du sceau de la mairie réalisée aux armes, pour l'exécution des timbres secs et humides et de la matrice de la médaille d'honneur de la ville (25 000 francs).

Le 21 mai 1957, en réponse, Jean Duvert indique que la première esquisse paraît très bien venue et constitue une excellente base. S'en suivent alors un échange de lettres portant sur les différents motifs devant figurer sur les armoiries (la reproduction du léopard en ronde, deux fleurs de lys d'or flanquant le donjon de la forteresse de chaque côté...), ainsi que sur les couleurs du blason (ciel bleu azur, château blanc, lys et léopard d'or...).

Monsieur le maire fait connaître au conseil municipal, en séance du 29 juin 1957, qu'un travail d'ensemble est entrepris, dans tous les départements, en accord avec la Direction des Archives de France, afin de doter tous les chefs-lieux de canton d'une marque symbolique urbaine et de réviser la composition graphique de celles existantes. Afin que ce blason, qui doit constituer un document historique dont la commune pourra faire librement usage pour ses représentations officielles, soit exempt de toutes fautes d'histoire et de goût, il serait du plus haut intérêt qu'il soit conçu par un spécialiste, M. Robert Louis, artiste héraldiste, dessinateur symbolique des services officiels.

Monsieur le maire présente le projet, maquette enluminée du blason qu'il a fait étudier, et en donne la description héraldique suivante :

- blason : d'azur, à l'enceinte fortifiée de quatre tours crénelées d'argent, d'un donjon à six grosses tours crénelées, le tout posé sur des ondes d'azur et d'argent semées de touffes de roseaux de sable. Le donjon accosté de deux fleurs de lys d'or, le léopard d'or lampassé d'azur. - ornements extérieurs : une couronne murale d'or de cinq merlons est soutenue de deux sarments de vigne feuillés et fruités d'or, chacun de trois pièces croisés et liés.

Après avoir entendu lecture de cette documentation héraldique et avoir examiné la maquette, le conseil municipal approuve à l'unanimité le dessin qui lui a été présenté comme symbole municipal et décide que toutes les reproductions officielles ou privées qui en seront faites devront se conformer à l'épure au trait réalisée par l'artiste. Les cachets, sceaux et médailles de la commune seront obligatoirement composés avec les éléments silhouettés entrant dans la description héraldique ci-dessus. Il est entendu que les droits de l'auteur demeurent réservés si ce blason de Blanquefort était utilisé par des tiers et à leur profit à des fins commerciales ou industrielles. L’auteur garde la propriété morale de son œuvre et sa signature devra figurer obligatoirement sur toutes les reproductions.

Éléments recueillis auprès des archives municipales.

Le Blason de Blanquefort.

Blanquefort signifie en gascon fort blanc. Important château médiéval construit sur une éminence calcaire dans l'eau des marais qui l'entoure, ayant donné son nom à la commune.

Les différents symboles du blason sont :

- le léopard d'Aquitaine rappelle le rattachement de l'Aquitaine à la couronne anglaise pendant trois siècles du XIIème au XVème,

- le lys symbolise le retour de la Guyenne à la France,

- la couronne murale représente le vieux bourg fortifié et la vigne le sarment du vignoble blanc situé sur le coteau, renommé dans le VIème siècle.

Le petit Blanquefortais illustré, supplément d'actualité de l'exposition : La mémoire de Blanquefort. 1ère année, n°1, octobre 1994.

 

joomla template