Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le conseil de révision.

Ce conseil annuel était le rassemblement de tous les conscrits et des ajournés qui se représentaient, commune par commune, que conduisait leur maire ou son représentant, quelques fois utile pour donner des informations sur leurs administrés.

1conscrits 1937 1111conseil rvision 1938photos fonds privé Bret (Roger Delisle 1937)

Les gendarmes assuraient le déshabillage, la toise, le service d’ordre, car ce jour était une fête, musique en tête, on buvait, on chantait, on cassait la croûte dans le parc ; c’était une fierté d’être déclaré « bon pour le service », on arborait une cocarde avec ruban tricolore qui pendillait avec éclat.

Les maires, les représentants du préfet, les médecins majors et leurs aides de recrutement étaient conviés à un repas offert par la commune au restaurant de la place arrosé par des vins quémandés et offerts par les propriétés. Puis, vers trois heures reprenaient les examens.

Le soir, c’était le bal des conscrits dans chaque village, la joie bien arrosée se reflétant sur leurs visages épanouis ; cela se terminait souvent par des bagarres ou des coups de poings excités par la joie et l’alcool, mais rien de bien méchant, sans animosité.

Tout cela fut modifié après guerre, le recrutement se fait différemment, on convoque les recrues pour passer les tests, on est moins sévère de nos jours, car on est moins attaché au service militaire, moins fier d’être soldat, l’esprit n’est plus le même, on recrute moins ».

Raymond Valet, feuillets d’une mémoire, 1984, G.A.H.BLE, p. 25.

 

 


joomla template