Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le presbytère.

En août 1869 est faite une proposition de vente du presbytère ainsi que de la « maison dcole » avec la mairie. En effet, il est nécessaire de rapprocher de lglise les dits édifices. Plans et devis sont donc commandés. L'emplacement fait, au cours du 1er semestre 1870, l'objet d'un débat ; le curé souhaite qu'il soit construit au midi de l'église, le Conseil penche plutôt pour le levant. Finalement, la décision prise à l'unanimité en mai 1871, situe l'édifice à l'emplacement que nous lui connaissons. Un crédit est ouvert sur le budget supplémentaire de l'année 1871, pour plantation d'arbres et clôtures. Il est encore précisé que les deux pièces de terre appartenant à la Fabrique (dont le conseil était avant 1905, un comité local paroissial) « anciennement en nature de vignes et actuellement en friche, seront replantées en vignes et remises en bon état à M. le curé qui devra les entretenir ».

En mars 1872, un arrêté du préfet est rendu public. Il s'agit de l'autorisation de vente de l'ancien presbytère, soit à l'adjudication, soit à l'amiable, ce qui est fait pour la somme de 10 500 F. Les plans du nouveau presbytère sont acceptés à l'unanimité. Le financement se fait par le produit de la vente de l'ancien édifice, une subvention demandée à l'État et le solde sur les fonds disponibles. Cependant, la commission des travaux publics réclame des modifications qui sont approuvées en juin de la même année.

En 1873, l'édifice est béni par Monseigneur Donnet. Un témoin de l'époque en parle en ces termes : « ce n'est plus seulement une belle église que l'on admire dans l'ancien marais de Parempuyre, mais encore un élégant et confortable presbytère; de bonnes maisons dcole, un vaste cimetière, et un grand nombre de fraîches et saines habitations, qui font désormais de cette paroisse une des plus intéressantes du Haut-Médoc ».

 Texte extrait : Parempuyre, sa mémoire, ouvrage collectif édité par le Comité d’animation communale de Parempuyre, 1995, p.48.

joomla template