Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Le « blason » de Parempuyre.

Les armoiries de Parempuyre sont relativement jeunes. En effet, c’est récemment que nos élus se sont mis d'accord pour la création d'un blason par une décision prise en conseil municipal le 16 mars 1976. Cinq idées ont été retenues pour créer cet emblème : un château, la chasse, le fleuve, l'agriculture et la vigne.

Pour concrétiser ce blason, il a fallu se plier aux règles élémentaires de l'héraldique. Pour respecter ces règles, M. Yvan Bric et son équipe ont fait appel à M. Rémi Barrau (artiste bordelais). Ce créateur présente une première maquette illustrant les cinq thèmes choisis ; elle est réalisée à l'encre de chine et à la gouache, sur un bristol carré de 15 cm de côté et fut soumise à l'approbation du conseil municipal. Cette première maquette subit alors quelques modifications mineures portant essentiellement sur les décorations : l'orangé utilisé initialement pour les épis de blé, la couronne, le cor de chasse et le cep fut remplacé par le jaune qui représente plus conventionnellement « l'or ». Le cep fut quant à lui émaillé de « sinople » et les fruits sont passés du « pourpre » au rouge « Gueules ». L'argent de la tranche dextre de l'écu sur lequel étaient dessinées des fasces ondées de sable, a été remplacé par un émail « azur » qui représente certes d'une manière plus directe l'eau du fleuve, mais enfreint la règle fondamentale de l'héraldique de « contrariété des émaux ». La nature et la disposition des principales composantes de la maquette de nos armoiries sont conservées dans la version définitive qui est utilisée actuellement.

Le conseil municipal retient ce dernier projet et décide ainsi la création des armoiries de Parempuyre. Pour respecter la loi, des démarches administratives sont entreprises. Cette maquette est envoyée à M. Valette, directeur à cette époque des services culturels des Archives départementales de la Gironde, pour approbation et enregistrement. Dans un premier temps, celui-ci refusa de donner son accord, car il trouva dans le projet plusieurs points de non conformité aux règles de l'héraldique. M. Barrau se met en relation avec les services culturels des Archives départementales pour défendre son projet. Il doit batailler ferme pour convaincre les spécialistes, qui sont très stricts quant à l'application des règles de l'héraldique. C'est seulement après cette visite, qu'un courrier en date du 18 novembre 1976 donne l'avis critique, mais néanmoins favorable de l'archiviste qui autorise la création de nos armoiries. La commune de Parempuyre peut afficher sa personnalité et présenter ses armoiries sur les documents officiels qu'elle produit. Pour la plupart de nos concitoyens, la première découverte du blason se fait sur la couverture du bulletin n° 1 de la revue municipale d'information et de documentation, paru en janvier 1977. Un petit article explique la symbolique retenue pour nos armoiries et signale également la création d'un logo.

blason

Nous allons passer en revue les cinq thèmes principaux choisis par nos élus pour représenter la commune, en indiquant la réponse héraldique apportée pour chacun d'eux, ce qui permettra de mieux comprendre la symbolique de nos armoiries. La planche ci-jointe présente une vue éclatée des armoiries de Parempuyre, qui permet une identification plus facile de chacune de ses composantes.

Les armoiries de Parempuyre sont composées d'un écu et de trois ornements extérieurs. L'écu est tranché d'Azur et de Sinople à l'enquerre, au cor d'or ouvert et bordé de Sable. Nous allons commencer la description de l'écu par la tranche dextre : c'est la représentation de la Garonne, fleuve qui occupe 8,81 hectares de la commune, ainsi que la vocation portuaire ancienne et future de Parempuyre qui y figure sous la forme de « Fasces ondées de sable et d'azur, bordées de sable ». Ensuite, par la tranche senestre décorée de sinople et bordée de sable, on retrouve la vocation agricole de Parempuyre et sa volonté de rester une ville verte, la couleur verte étant le symbole de la défense de la nature et de l'environnement. Sur cette même tranche senestre, nous trouvons le seul meuble de notre écu : un cor de chasse « Cor ouvert et bordé de sable ». Le cor symbolise la chasse. Les terres de Parempuyre étaient jadis fort prisées pour la chasse. Rappelons qu'en 1659, Louis XIV, en route pour Bayonne en vue de négocier son mariage avec l'infante Marie-Thérèse d'Espagne, se déplaça spécialement de Bordeaux pour une partie de chasse à la bécassine dans les marais de Parempuyre. La chasse, autrefois privilège de la noblesse, est devenue aujourd'hui un loisir accessible à tous. Il existe un syndicat de chasse sur la commune : « Le Fusil Parempuyrien ». De nombreuses chasses sont pratiquées dans le marais et dans les forêts qui occupent une superficie importante de notre territoire. Les ornements extérieurs de nos armoiries sont assez riches. Premièrement, la Tour pour représenter le château Pichon, bâtiment remarquable de notre patrimoine». C'est le timbre de nos armoiries qui le représente sous la forme d'une « couronne murale à trois tours crénelées d'or, maçonnées et ouvertes de sable ». La couronne murale est devenue depuis le XVIIème siècle le symbole héraldique des villes autonomes. En France, et dans les autres pays, il en existe des types différents qui varient selon le rang, l'importance de la ville, et la richesse de son architecture. Puis, sur le soutien dextre, la vocation viticole de la commune est représentée : « Cep de vigne de sinople fruité de gueules et bordé de sable ». La culture de la vigne est bien présente à Parempuyre, nous sommes aux portes du Médoc comme le rappelle la nouvelle décoration du rond-point de la mairie inaugurée en janvier 1999. Parempuyre se trouve dans l'aire d'appellation d'origine contrôlée « Haut Médoc ». La vigne et le vin sont symboles d'intempérance et d'excès, mais ils le sont aussi de réjouissance et de liesse. Le dernier élément se trouve sur le soutien senestre. Ce sont des épis de blé : « Deux épis de blé d'or bordés de sable ». Le caractère rural a toujours existé à Parempuyre et une grande partie de la superficie est formée d'exploitations agricoles d'élevage ou de culture de céréales. Le blé est symbole d'abondance et de satiété.

blason.detail

Aujourd'hui, l'héraldique fait partie de la vie de tous les jours, souvent à notre insu et sous des formes très diverses. Son caractère symbolique et son aptitude à faire reconnaître facilement le porteur sont mises à profit par la publicité. On trouve ainsi des armoiries complètes ou des symboles héraldiques sur des produits très variés allant du simple paquet de tabac arborant les armoiries d'un clan écossais, aux véhicules automobiles d'une marque Italienne dont la calandre est ornée d'un logo composé avec une partie des armoiries de la ville et du duché de Milan. Dans notre région, les étiquettes des bouteilles de vin sont très souvent décorées par les armoiries des villes ou des seigneuries locales. Dans le domaine sportif, champs des tournois modernes, on voit aussi fleurir sur les maillots des participants des symboles et des écussons qui, sans aucun doute, jouent le même rôle que les armoiries portées par les chevaliers du Moyen-âge. Ces symboles sont quelquefois associés à un pays tout entier, comme le « coq gaulois ».

Les armoiries de Parempuyre sont reproduites sur une médaille qui est remise en récompense des services rendus, aux citoyens méritants. À l'époque des « Pin's » (1992), une épinglette fut réalisée ; elle fait la joie des collectionneurs par la rareté de sa diffusion. Bien sûr, nous retrouvons ces armoiries sur tous les courriers municipaux et dans le bulletin municipal d'information. Elles figurent également gravées dans la pierre du muret situé à l'est du rond point « La Porte du Médoc ». Sur les plaques d'identification des rues, seul l'écu est représenté dans l'angle supérieur gauche.

Même si nos armoiries ne respectent pas parfaitement les règles très strictes de l'héraldique française, elles présentent cependant tous les caractères qui ont fait la force des armoiries au cours des siècles. Elles sont facilement identifiables de loin et les symboles qu'elles représentent sont, sans équivoque possible, en rapport avec le caractère rural de notre commune. Le style des décorations et des ornements, résolument modernes dans leurs graphismes, tourne notre communauté vers l'avenir. Souhaitons donc une longue vie à ces jeunes armoiries, qu'elles soient toujours et en toutes circonstances l'image vivante de notre ville.

Texte extrait : Les feuillets n°2 de la mémoire, ouvrage collectif édité par le Comité d’animation communale de Parempuyre, 1995, p.9-25.

joomla template