Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les principaux monuments.

Le patrimoine bâti de la commune du Pian-Médoc est d'une grande valeur architecturale. La richesse et la diversité de ces bâtiments témoignent d'une histoire riche et ancienne.

 Le château Geneste. Il fut édifié au XIVème Siècle pour le compte de la famille Cailhau de Bordeaux. Il prit au XVème siècle le nom de Geneste du nom d'un de ses propriétaires avant d'être acquis par le marquis d'Alesme en 1570. La famille d'Alesme conserva le château jusqu'au XIXème siècle oú il fut acquis par M. Ivoy. Du château originel ne subsiste que la tour recouverte d'un toit conique très original dans la région. Le bâtiment a été enrichi par un corps de logis qui a transformé la vocation première de château fort du bâtiment. Intégré autrefois dans un domaine de 35 hectares, le château a conservé aujourd'hui un grand parc planté d'arbres exotiques parfaitement acclimatés et fort curieux.

Le château de Malleret. Ce domaine est sans doute le plus grandiose et le plus élégant de la commune du Pian-Médoc. Situé sur un petit coteau qui domine la Jalle, le château de Malleret était à l'origine une métairie appartenant à M. de Malleret, écuyer du roi. Il fut acquis plus tard par un dénommé de Basterot qui fait construire sur le terrain un petit château de style louis XV. Enfin, le domaine comprend également un vaste haras construit à l'anglaise. Ce bâtiment a fait l'objet d'un classement à l'inventaire des monuments historiques. L'architecture intérieure et extérieure du château de Malleret est particulièrement riche. De l'ancienne gentilhommière de M.de Malleret ne subsistent que les pavillons qui flanquent le château. L'ensemble, avec ses façades sculptées, son perron gardé par deux lions et sa corniche en denticule surmontant la porte centrale, dégage un certain classicisme. L'intérieur du domaine est également marqué par la présence de boiseries du XVIIIème siècle.

Le château de Sénéjac. Les origines, d'après de récentes découvertes archéologiques, semblent remonter au début du 15ème siècle. Le château, autrefois chef-lieu d'une baronnie, a connu de nombreux propriétaires au cours des siècles. Il a été racheté en 1860 par M. de Guigné qui exploita les 60 hectares de vignes intégrés au domaine.

senejac

photo fonds privé François Barreau.

L'église. Elle fut construite au XIIème siècle. Elle resta pendant des siècles sans charges particulières avant d'être intégrée au chapitre de Saint-André et de Saint-Seurin. L'église a bénéficié de plusieurs restaurations aux XIXème et XXème siècles et son chevet et son clocher rectangulaire ont été classés monuments historiques.

       eglise-pian      eglise

photos fonds privé François Barreau.

L'ermitage Lamouroux. Il fut fondé en 1774 par trois membres de la famille du même nom. Durant la Révolution, Marie-Thérèse de Lamouroux s'engagea aux côtés des prêtres réfractaires en leur offrant un abri. En 1801, elle fonda la congrégation religieuse de la miséricorde qui reste aujourd'hui propriétaire des lieux.

Pour des renseignements sur la commune, cliquez ICI.

joomla template