Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

La senora Claude Journiac.

Claude Journiac était née probablement à Macau, le 18 novembre 1850. Elle avait obtenu son brevet et une place d'institutrice dans une famille espagnole à Sarragosse. Quand les jeunes filles furent mariées, grâce à son petit pécule économisé en Espagne, elle rentra à Paris. Ayant quelque talent pour écrire, elle collabore à un journal. Elle rencontre, alors, Émile Zola, « son soleil, son Dieu ». Elle fait connaissance de Louise Michel. Survint la « Commune ».

Elle prend peur, elle fuit Paris, en faisant peut-être une partie de la route à pieds. Elle revient dans sa maison natale, à Macau, démunie de tout. Pour subsister, elle commence par vendre de l'ail et des oignons. Peu à peu, elle reprend goût à la vie, à la nuit tombante elle donne des leçons d'espagnol. Inoubliables leçons ! Sur sa robe sale, elle revêtait son bel habit de taffetas puce qui datait des réceptions deI Duqué, à Saragosse. Elle portait avec respect son « Don Quijotté de la Mancha », qui contenait, à son avis, toute la langue espagnole. Par exemple, il ne fallait pas insister, elle ne parlera plus à âme qui vive, de politique.

Vers ses soixante-quinzième années, elle tombe malade, sans force. Elle ne peut plus remuer. Ses petites élèves, malgré l'invraisemblable désordre et la saleté, vont essayer de la soigner. Elle était végétarienne, mais qu'il était bon, le bouillon que lui portaient les enfants. « Buvez, Madame Claudia... non, je vous assure qu'il n'y a pas eu de viande »... Elles allaient en bande l'après-midi chercher le docteur Rudeau qui, muni d'un bon cigare, pansait ses escarres. Un matin, elles l'ont trouvée morte. Grâce à l'obligeance des secrétaires de mairie, on sait qu'elle est morte le 13 septembre 1926.

Texte extrait de : Macau et quelques uns de ses enfants. Macaou e caouque-zun dé sous gouillats. Mme H. M. Duviller, 1985.

joomla template