Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Pierre Avinen, petit-fils du menuisier Fanus.

Il chantait, en frac, chapeau haut de forme.

Quelle aisance sur la scène. Quel art pour esquisser des pas de danse !

Il était très applaudi dans tout le Sud-Ouest, en particulier au Casino de Bordeaux, qui était installé place des Quinconces, en plein air.

Son répertoire était varié, mais quel art pour chanter la « Quarantaine » ! Il avait une façon si cocasse de bomber son ventre que tout l'auditoire riait.

C'était un fervent admirateur de Max Linder, qu'il imitait souvent. Max Linder était né à Ambarès, il faisait du cinéma. Dans la région, à cette époque, tous les cinémas donnaient un film de Max Linder.

Pierre Avinen n'a pas cherché à s'expatrier, mais il a été un chanteur bordelais à succès.

Texte extrait de : Macau et quelques uns de ses enfants. Macaou e caouque-zun dé sous gouillats. Mme H. M. Duviller, 1985.

 

joomla template