Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Les messieurs Vieillard.

Parmi les hommes éminents qui ont habité Macau, il faut citer les messieurs Vieillard, propriétaires des châteaux Terrefort et Cussau. Ils possédaient aussi la faïencerie de Bordeaux. Bien connues sont les assiettes qui portent la marque des trois croissants, avec les initiales J.V & Cie. La manufacture avait été créée par David Johnston ancien maire de Bordeaux, inspiré par les fabriques anglaises vers 1836-37. C'est le 22 août 1840 que Jules Vieillard, technicien de la céramique, devient l'agent général de la manufacture des « Moulins des Chartrons ». La faïencerie de Bacalan était alors très perfectionnée. Elle était dotée de dix fours, tant grands que petits, d'un laboratoire de chimie et d'une machine à vapeurs de vingt-huit chevaux animant des moulins destinés à la préparation des terres et à leur mélange. Le personnel comprenait sept cents ouvriers, qui bénéficiaient de certains avantages sociaux. Une organisation de secours mutuel garantissait les soins en cas de maladie et assurait une indemnité de deux francs par jour. L'instruction était donnée aux jeunes ouvriers et les vieillards jouissaient d'une pension de retraite. La production était considérable : 70 000 articles marchands par semaine. Hélas, elle a fermé ses portes en 1895. Quelques vieux Macaudais se souviennent encore de M. Jacques Vieillard et de sa femme. Ils étaient protestants, on ne les voyait donc pas à la messe, mais on apercevait M. Jacques au volant de ses belles limousines avec le chauffeur assis à son côté. Quant à Mme Vieillard, elle circulait dans le village. Elle allait de porte en porte collecter de l'argent pour la Croix-Rouge. Ils sont morts sans enfant.

Texte extrait de : Macau et quelques uns de ses enfants. Macaou e caouque-zun dé sous gouillats. Mme H. M. Duviller, 1985.

joomla template