Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

La famille d’Arche.

La famille d'Arche est fort ancienne et originaire de la terre de ce nom, paroisse de Nonards, canton de Beaulieu (Corrèze). Sa généalogie remonte à la fin du XIIIème siècle (1282) avec Guillaume d'Arche, damoiseau. Étienne d'Arche (1556-1624) vint s'établir en Gironde vers la fin du XVIème siècle et acheta, en 1585, la terre et seigneurie de la Salle d'Argadens, paroisse de Saint-André-du-Bois, à une lieue de Saint-Macaire. Son fils, Me Bernard d'Arche (1601-1674) et son petit-fils, Anthoine, furent conseillers au Parlement. Le fils de ce dernier, Bernard, Joseph, Benoît d'Arche, seigneur de Virsac (1673-1741), cornette au Listenois, dragon, fut jurat de Bordeaux. C'est probablement lui qui acheta la terre de Ludon. Il avait épousé Marie-Thérèse de Baleste de Tahard. La famille d'Arche a dû s'établir à Ludon aux environs de 1730. La demoiselle Catherine Decomps, veuve du sieur Pierre Dorat, dit en effet dans son testament en date du 12 mars 1733 : « Je décharge de la fondation de cinquante livres annuellement que j'ai faite à l'église de Ludon, la maison et jardin et vignes que j'avais au bourg de Ludon que j'ai vendus au sieur d'Arche et que j'avais affectés pour ce paiement par acte du 10 septembre 1725 ».

Bernard, Joseph, Benoît d'Arche eut dix enfants, dont trois se marièrent. Marie, mariée à M. de Castelnau en 1754. Marie-Finette, mariée à M. Aymard de La Colonie en 1743, Pierre-Anthoine d'Arche, seigneur de Virsac, de Lataste et Lespicey, qui épousa, le 26 juin 1749, Marie-Jacquette de Louppès. Jurat de Bordeaux, il vécut beaucoup à Ludon où il fut grand syndic de l'église et des biens de la paroisse. Pierre-Anthoine d'Arche eut sept enfants, dont une fille, Marie-Angélique-Hyacinthe, née le 8 janvier 1761, qui épousa, le 12 décembre 1781, son cousin issu de germain, Messire Étienne-J-B. d'Arche de Luxe, officier au régiment du roi, infanterie, fils de Benoît d'Arche de Lassale, conseiller au Parlement, et de feu Thérèse de Luxe. Pierre-Anthoine mourut le 2 octobre 1781 et ses enfants, les d'Arche de Luxe, devinrent possesseurs de la terre de Ludon. Leur fille, Apollonie (1787-1854), fut la dernière des d'Arche à Ludon. Elle vendit sa propriété et sa maison, le 5 novembre 1809, à M. Joseph Delfour. Après plusieurs changements de propriétaires au cours du XIXème siècle, M. Georges Duchesne a acheté le château d'Arche en 1891. Apollonie avait épousé M. de Lamalétie. Elle en eut un fils, Louis, dernier représentant de la branche aînée des d'Arche, qui, avant de mourir en 1865, fit son héritier de son cousin, Jean-Baptiste, Bernard, Étienne d'Arche (1857), officier des haras, et actuellement le chef de la famille. Son fils, Yves, Marie, Bernard (1894), capitaine au premier groupe d'auto-mitrailleurs, a épousé Mlle Potier, dont il a eu quatre enfants : Etienne, né en 1928 ; Jacques, né en 1929 ; Marie-Thérèse, né en 1933. Le capitaine Yves, Marie, Bernard d'Arche a été tué à l'ennemi en 1940.

M. d'Arche fit démolir, quelques années plus tard, la maison Decomps et construire la maison actuelle qui appartient à M. Duchesne. On peut y voir encore le buste de Pierre-Anthoine d'Arche, très représentatif dans son bel habit à jabot et portant perruque à la Cadogan. Les biens du comte d'Arche étaient considérables. Un plan géométrique détaillé, en date de 1782, indique une superficie de 178 journaux, 2 règes, 9 carreaux, soit environ 54 hectares. Ces terres s'étendaient en graves le long du chemin du cimetière actuel, du côté de la Taste, et en palu, au Despiciey, à Gilet et au Bas-Coulomb.

L'hôtel des d'Arche, à Bordeaux, se trouvait à l'angle des rues Saint-François et du Mirail ; il existe encore en partie avec son grand escalier d'honneur si bizarrement sculpté. Les armes des d'Arche sont de gueules, coupé d'azur, à une arche d'or de Noé, sommé d'une colombe d'argent portant en son bec un rameau d'olivier de sinople.

Paul Duchesne, La chronique de Ludon en Médoc, Rousseau frères, Bordeaux, 1960, p.124-126.

 

joomla template