Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Blanquefort

Dans le cadre de nos activités patrimoniales, l’association CHB a engagé un travail de recherche de cartes postales concernant la ville de Blanquefort. En les associant aux photographies actuelles, nous avons réalisé une exposition intitulée « Blanquefort d’Hier et d’Aujourd’hui » qui est gratuitement à la disposition de toutes les associations et écoles de la commune.

Dans le prolongement de cette exposition, notre association a édité un livre regroupant ces cartes postales et photographies complétées par des textes explicatifs sur le patrimoine. Ce livre est à votre disposion à l'ABC 8 rue Raymond Valet Blanquefort. livre au prix de 27 €

Blanquefort : étymologie : blancafortis, « villa blanche et forte », XIe siècle (construction faite de pierres blanches, par opposition aux édifices antérieurs, faits de bois qui noircissait avec le temps) ; blanc fait donc référence à la couleur des pierres des bâtiments et « forte » est à prendre ici au sens de « bien défendue ». La localité est mentionnée dans un document du XII° s. sous le nom de Blancafort.

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

Blanquefort (Blancahòrt en gascon) est une commune française, située dans l’arrondissement de Bordeaux, l’intercommunalité de la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), le département de la Gironde et la région Aquitaine.

La ville de Blanquefort est le chef-lieu du canton de Blanquefort.
Ses habitants sont appelés les Blanquefortais et les Blanquefortaises.
La commune s'étend sur 33,7 km² et compte 15 490 habitants depuis le dernier recensement de la population en 2000. Avec une densité de 459,4 habitants par km², Blanquefort a connu une nette hausse de 12,3 % de sa population par rapport à 1999.
Blanquefort est entourée par les communes de Bordeaux, de Bruges, d’Eysines, du Taillan-Médoc, du Pian-Médoc et de Parempuyre. La Garonne borde la commune sur son côté Est.
L’altitude maximum est de 39 mètres.
Le code postal est : 33290 et le code des communes : 33056.Sur le site  tresordesregions.fr/ Blanquefort est présenté ainsi :
« 15 400 hab. (Blanquefortais) dont 680 à part, 3 372 ha, chef-lieu de canton de la Gironde en banlieue NNO de Bordeaux. Le centre-ville est à 6 km de la Garonne, mais la commune atteint sa rive gauche au château Grattequina, devenu hôtellerie, et près du hameau de Florimond. Plusieurs parcs et châteaux s’éparpillent dans la partie résidentielle, dont au sud le parc Majolan au bord de la Jalle du Taillan, et le proche château Dulamon aux Orphelins apprentis d’Auteuil, au nord le parc et le château Breillan et le château Dillon avec un centre viticole, au nord-est le parc et le château de Fongravey.
La limite sud de la commune suit le tracé de la Jalle du Sable. Il comprend au nord-ouest le massif boisé de Terre Noire et au nord, le long de la route D 2, les urbanisations de l'Aubarède et de Caychac. Une vaste zone industrielle a été installée à l’est près des palus, avec la plus grande usine d’Aquitaine, qui fabrique encore des boîtes de vitesse pour automobiles Ford, mais est descendue de 3 600 à 1 600 salariés (sal.) et que Ford abandonne ; fabrique de chaussures pour enfants Mod’8 (Aster) du groupe Renaudin, 100 sal., 800 000 paires par an (incendiée en juillet 2002) ; chimie fine Labso du groupe Boehringer (70 sal.) ; laboratoire de recherche Evic (50 sal.), charpentes Perchalec (40 sal.).
Blanquefort accueille aussi divers ateliers et entrepôts de boissons dont ceux des rhums Bardinet (200 sal.) et Dillon (distillerie, 50 sal.), caves du groupe Castel (180 sal.) et entreposage de vins médocaine des Grands Crus (50 sal.), Barton et Guestier (45 sal.), Mitsiu (40 sal.); et de nombreux négoces dont ceux d'électroménager SDS (110 sal.), de vêtements France Sécurité (60 sal.), de produits d'hygiène et de ménage Le Goff (60 sal.), de produits sidérurgiques KDI (50 sal.), de vitrages Pilkington (50 sal.), de cadeaux et vaisselle Faye (40 sal.); installations électriques Sattelec (40 sal.), nettoyage Eure(K) (50 sal.).

La ville a plusieurs collèges et lycées généraux et professionnels, publics et privés, un lycée agricole avec centre de formation professionnel agricole et centre de formation d’apprentis, un centre de formation du bâtiment; institut médico-pédagogique; maison de retraite (les Cantous, 40 sal.); hypermarché Auchan (140 sal.) et un service de réparation du groupe (80 sal.), Simply (60et 40 sal.); ingénierie AMO (50 sal.), transports Naval (100 sal.), Fourton (50 sal.), Kuhne-Nagel (40 sal.); travaux publics Malet (70 sal.) et BDS (démolition, 45 sal.). La population de la commune était de 3 000 hab. vers 1890, 4 000 en 1962, 10 000 en 1982 et continue de croître: elle a gagné 700 hab. de 1999 à 2008, mais l'estimation Insee pour 2008 est inférieure à celle de 2007, ainsi que pour le canton.  Vincent Feltesse (socialiste), historien et professeur, a été maire de mars 2001 à juin 2012 ; il préside aussi la Communauté urbaine de Bordeaux. Véronique Ferreira est devenue maire en juillet 2012.

La commune française métropolitaine la plus éloignée de Blanquefort est Bonifacio située à 884.1 km à vol d'oiseau.

Deux autres communes en France portent le nom de Blanquefort : Homonymes : 2 villes portent le même nom en France ou s'en rapprochent : Blanquefort-sur-Briolance est une commune française de 492 habitants, située dans le département de Lot-et-Garonne (47) et la région Aquitaine. Blanquefort (Blancafòrt en gascon) est une commune française de 70 habitants, située dans le département du Gers (32) et la région Midi-Pyrénées.

Dès la protohistoire, un ilot rocheux émergeait de quelques mètres au-dessus des marais. Les romains en construisant la « levade » (route tracée à travers les marais et prolongée jusqu'au Haut-Médoc) ont utilisé cet ilot pour y placer un poste de garde. Au fil des siècles, ce poste se transforma en une forteresse « Blancafortis », le fort de couleur blanche, qui devint par la suite Blanquefort. Le modeste château devient au fil des siècles, forteresse royale, pour ensuite tomber en désuétude.

Commune étendue de 3372 hectares, offrant un cadre de vie agréable, Blanquefort est située au nord de l'agglomération bordelaise, entre la côte océane et les vignobles du Médoc.

Ville de tradition viticole, elle a su faire cohabiter un monde rural et des industries de pointe, une activité commerciale et artisanale, ce qui constitue un formidable tissu économique - véritable bassin d'emplois. Idéalement située à 20 mn de la gare Saint-Jean, à 10 mn de l'aéroport, à 5 mn de la rocade, Blanquefort fait partie de la Communauté Urbaine de Bordeaux.

De modeste bourg, Blanquefort est devenue une ville jeune de 13 901 habitants, qui a su se doter d'infrastructures modernes : 17 établissements scolaires allant du primaire à l'enseignement supérieur, un pôle socioculturel comprenant un théâtre, un cinéma, une médiathèque, de nombreuses installations sportives : piscine, centre hippique, courts de tennis… Mais aussi d'équipements divers pour répondre aux besoins de tous et de toutes, de la petite enfance aux retraités et bien plus. La mairie, entièrement relookée, accueille les nouvelles technologies. Blanquefort a été élue ville Internet en 2004 et a reçu sa 5 fleurs en 2011.

 

joomla template