Accueil
Le Canton
Blanquefort
Eysines
Parempuyre
Le Pian-Médoc
Ludon-Médoc
Macau
Saint-Médard-en-Jalles
Le Haillan
Le Taillan-Médoc
Saint-Aubin-de-Médoc
Bruges
-------------------------------
-------------------------------
Mode d'emploi
-------------------------------

Lettre d'information




Joomla : Porte du Médoc

Rechercher sur le site

Saint-Aubin-de-Médoc

Saint-Aubin-du-Médoc : ce saint naquit à Vannes dans une noble famille bretonne en l’an 449, il passe pour avoir été un exemple de sainteté et de charité. Aubin vient du latin albinus (blanc).

Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de villes et villages en Gironde, Éditions Bordessoules, 2001.

Saint-Aubin-de-Médoc est une commune en grande banlieue à 14 km NO de Bordeaux (Gironde), dans le canton de Saint-Médard-en-Jalles, juste au nord de celle-ci.

La commune changea plusieurs fois de nom pendant la période de la Révolution. Au moment de sa consécration à Saint-Aubin, la langue parlée était une déformation du latin qui, plus tard, deviendrait le gascon. On peut penser que l'agglomération s'appela successivement Sanctus-Albinus, Sanct-Albinus qui évolua en Sainct puis Saint-Aubin. Pendant un certain temps, on ajouta « en Jalès », mais c'est à la Révolution que, ayant commencé à voyager, nos compatriotes constatèrent qu'il existait de nombreux villages du même nom et qu'il fallait trouver quelque chose de plus original. Et c'est là que les fantaisies ont commencé, en même temps que les rattachements à diverses circonscriptions administratives. C'est ainsi qu'on vit Saint-Aubin de Blanquefort doté d'un conseil général et rattaché au département du Bec d' Ambès, puis en l'an II, Aubin tout court, pendant deux mois comme nous l'avons vu. De décembre 1816 à avril 1817, la commune fut rattachée à sa voisine. On les appela « Saint-Médard et Saint-Aubin réunies ». Ensuite, on voit alternativement et sans règle bien définie Saint-Aubin-en-Médoc et Saint-Aubin-de-Médoc, qu'on relève en 1894, mais dont le nom actuel n'est devenu officiel qu'après une délibération du conseil municipal du 7 juin 1931. Et celui qui continue à dire « du-Médoc » le fait à ses risques et périls. 

Texte extrait du livre de René-Pierre Sierra, Chronique de Saint-Aubin-de-Médoc, juin 1995, éditeur mairie de Saint-Aubin-de-Médoc.

Saint-Aubin-de-Médoc aujourd'hui :

5 950 hab. (Saint-Aubinois), 3 472 ha dont 2 447 de bois.

L'habitat est fait de lotissements dans la forêt landaise, proches de la route de Lacanau, dont ceux du Tronquat, du Maine d'Estève et de Hourton vers le nord-ouest ; un collège public, château de Cujac au nord.

Cette commune était Saint-Aubin avant 1932 et avait alors moins de 400 hab.

Elle est passée de 720 à 2 100 entre 1968 et 1975, puis 4 000 en 1988, et poursuit son essor. Elle a gagné 870 hab. de 1999 à 2008.

texte issu de www.tresordesregions

 


joomla template